Besoin d'en parler

Vous déprimez et vous souhaitez en parler, alors ce forum et fait pour vous.
CookiMacaron
Top fraise
Top fraise
Messages : 952
Enregistré le : 02 mars 2012, 10:42
Contact :

En tout cas je me rends compte que mon ressenti n'est pas un cas isolé.
J'aime mon fils plus que tout... j'en parle beaucoup avec mon entourage et comme ils m'ont dit "quand tu vois une femme qui vient d'accoucher tu penses tout de suite qu'elle est super heureuse, mais non, personne ne connait l'envers du décors et au début c'est pas vrai, il n'y a rien de simple au contraire!"
J'ai l'impression que les choses commencent à se tasser petit à petit. Je me repose et ça aide. Par contre les journées ne sont pas assez longues :lol: Je ne peux pas encore ET m'occuper de mon fils ET devoir tout faire en temps et en heure à la maison. Mais c'est pas grave, c'est lui notre priorité :wink:
Je recommence à prendre soin de moi, cheveux, maquillage etc... j'ai toujours été coquette et je ne veux pas laisser ça de côté sous prétexte que je suis maman.
Je me dis que ma vie d'avant c'est fini mais que je vais surement reprendre de nouvelles marques qui me seront elles aussi adaptées.
C'est bête mais la dernière fois que je me suis senti comme ça, c'est quand je venais de partir de chez mes parents pour habiter avec mon homme, ça été un grand choc étant donné que c'était ma première maison, j'ai mis du temps avant de me sentir chez moi et de comprendre que ma salle de bain était MA salle de bain, que ma poubelle était MA poubelle etc :tropdrole: et là pour loulou c'est pareil, je vais mettre de temps avant de comprendre que oui oui c'est bien mon fils que j'ai tant voulu et qui gigotait dans mon ventre. Et cette relation foetus à bébé posé sur le ventre et débrouille toi n'est pas facile à faire et je trouve que dans les maternités ils devraient mettre en garde ou créer un dispositif pour aider les mamans.

C'est important que je reprenne mes habitudes. J'aime mes animaux, la photo, les trucs de filles et allé voir ma famille, faut pas que je mette ça de côté et rester chez moi cloitré avec bébé.
[align=center]Image
[glow=blue]Bientôt grand frère loulou...[/glow][/align]

Avatar du membre
didieflower
Super fraise
Super fraise
Messages : 1879
Enregistré le : 17 juil. 2012, 16:41
Contact :

exactement et bien c'est super si tu reprend petit a petit le gout des choses! on a toujours peur de l'inconnu c'est normal il faut toujours un petit temps d'adaptation une fois cette adaptation faite ce n'est que du bonheur! :wink: c'est vrai qu'au debut on se focalise uniquement sur bb il ne fait pas ses nuits, a besoin de manger plusieurs fois par jour donc on a pas forcement le temps de tout faire mais une fois qu'on est dans le rythme le reste vien tout seul moi par exemple parfois quand j'y repense je me dit purée moi je suis maman c'est vraiment incroyable! lol mais maintenant il va bientot avoir 7mois et les habitudes sont la il se leve le matin je lui donnes son bib puis mon petit dej pendant qu'il joue puis quand il fait sa sieste je fais un peu de menage puis il se leve il mange puis pendant qu'il joue generalement je m'accorde un peu de temps pour venir sur le fofo ou fb ou travail berf et ca continue donc ce sont vraiment des rituels a faire qui je trouve nous aide a trouver nos marques et c'est vrai les gens pensent pour beaucoup que l'arrivée d'un bb c'est tout beau c'est la belle non non non enfin oui c'est du bonheur d'avoir notre bb mais on se retrouve du jour au lendemain avec pleiiiiin de choses a gerer, enfin je suis tres contente si tu vas mieu en tout cas tu as raison il faut sortir en plus c'est l'ete maintenant ca aide avec le soleil etc. se maquiller se pomponner un bon bain etc c'est clair qu'il ne faut pas laisser ca de coté il n'y a pas de raison on est devenue maman pas insociable les de ne sont pas incompatibles :applose:
c'est clair que dans les mater ils s'en fichent un peu je trouves enfin moi j'ai passé un sejour atroce a l'hopital vu que j'ai eu une cesarienne et la semaine ou je suis restée a l'hopital je me suis debrouillées toute seul avec bb ils voulaient meme que ca soit moi qui donne le bain alors ue je pouvais a peine bouger avec ma cesarienne a vif bref ce n'est certzzinement pas partout pareil mais tout ca pour dire qu'il faut bien etre entourée si tu peux par la famille amis etc.
enfin j'espere que tu continueras a me donner des news un grosoos bisoux a ton bout de chou et super tu es sur la bonne voie!!!!! :bisou: :bisou: :bisou:
Image
j'ai aujourd'hui 2ans et demi

Image
Et moi bientôt 11mois
CookiMacaron
Top fraise
Top fraise
Messages : 952
Enregistré le : 02 mars 2012, 10:42
Contact :

Faut du temps, et surtout se laisser le temps ^^
Là on est en pleine galère de lait... HA pas HA, gumilk pas gumilk... constipation, hépar... trop marre lol
[align=center]Image
[glow=blue]Bientôt grand frère loulou...[/glow][/align]
Avatar du membre
Wannabe
Top fraise
Top fraise
Messages : 444
Enregistré le : 04 févr. 2012, 10:18
Contact :

[align=justify]Bonjour à toutes,

Je suis venue sur la partie du forum dédiée au baby blues et je suis tombée sur votre conversation.

J'ai eu la larme à l'oeil en lisant vos témoignages.
Je me voile la face, mais je suis bien consciente, depuis un moment, que je fais une dépression post-partum.

Je vais vous exposer ma situation.

Mon conjoint et moi sommes maintenant en couple depuis 9 ans.
En 2010, j'ai eu un accident (j'ai "rencontré un bus"). Cet accident m'a laissé, entre autre, une cicatrice très disgrâcieuse. Je suis actuellement toujours en rééducation.
En juin 2011, nous avons décidé de lancer ce beau projet : fonder une famille. L'occasion aussi d'essayer de tourner la page de l'accident.
Les mois passant, toujours rien. Quand j'avais une vingtaine d'années, un gynéco m'avait déjà dit "Vous aurez peut-être des problèmes pour tomber enceinte", sans en dire plus. A l'époque, je n'ai pas cherché plus loin (après tout, on m'avait dit "peut-être"). Ca m'est revenu lorsque mes cycles se suivaient sans succès. Au bout d'un an sans résultat, ma gynéco se décide à me faire passer des tests. Echographie et dosage hormonal. Mon conjoint consulte un urologue, qui lui fait passer un spermogramme et une échographie.
Nous apprenons que nous sommes un couple hypofertile. J'ai des ovaires polykystiques. Il a une tératospermie sévère et une fragmentaion de l'ADN trop élevée. Le couperet tombe en septembre 2012 : nous devrons recourir à des FIV ICSI.
Seulement voilà... A partir de cet instant, nous sommes en vacances et ne pensons plus trop aux essais "naturels", en attendant d'être adressés à un centre de PMA. Et bam, la plus belle surprise de la terre nous arrive : je suis enceinte (confirmé par 4 tests urinaires avant de foncer au labo, c'est dire si j'avais du mal à y croire ^^). Sur le moment, on restait très prudents : peur d'une grossesse extra-utérine ou d'un oeuf clair. Mais lors d'un rdv chez ma gynéco pour confirmer, j'ai pu voir un tout petit haricot et entendre son coeur : c'était magique ! Nous n'avons annoncé la nouvelle qu'à la fin de l'année, après les 3 mois : c'était pendant les fêtes, le plus beau cadeau de Noël ! On est conscient de la chance qu'on a eue, et on souhaiterait vraiment que les couples hypofertiles aient tous cette même chance !

Cette grossesse, je l'ai savourée, adorée, à chaque instant. J'ai eu parfois des petites frayeurs (je sens peu mon bébé, j'ai des contractions), mais tout allait très bien ! Toutefois, à 32 SA, on m'annonce une menace d'accouchement prématuré et on me fait dans la foulée des injections de corticoïdes. Congé pathologique et repos. Nous étions fin avril, et le bébé était prévu pour le 25 juin. Notre espoir était d'atteindre le mois de juin, pour dépasser les 37 SA.

Lors de la troisième échographie (32 SA +3), on m'annonce que mon bébé ne s'est toujours pas retourné. Rdv est pris fin mai pour une échographie de contrôle et une version par manoeuvres externes (au cas où). Résultat : bébé toujours en siège (décomplété) et échec de VME.
Le 31 mai, je vois l'obstéricien et une césarienne est donc programmée pour le 11 juin (39 SA) : un gros coup dur, car j'ai toujours voulu accoucher par voie basse.

Le 3 juin 2013, le travail commence et je me rends à la maternité le soir. Ma fille est née par césarienne quelques heures plus tard (le 4 juin, à 02h14).

Par ailleurs, je suis sous traitement anti-épileptique. Mon neurologue m'avait annoncé que je pouvais allaiter sans problème avec ce traitement. J'étais donc très heureuse, car c'était un souhait de pouvoir allaiter, pour moi c'était très important. Seulement voilà : après avoir allaité pendant 1 jour et demi, j'apprends que la pédiatre de la maternité refuse de me laisser continuer (elle n'en a rien à f*utre de l'avis de mon neurologue). Je l'ai très mal vécu.

En fait, je suis sortie de cette grossesse avec 3 grosses frustrations : que ma grossesse n'ait pas duré plus longtemps, que ma fille soit née par césarienne (je n'arrive pas à dire "j'ai accouché", car pour moi, ce n'est pas le cas...) et que je n'aie pas pu allaiter. Trois choses que je vis encore très mal.
Avoir une césarienne, je l'ai vécu comme un arrachement. Ne pas pouvoir allaiter, comme un échec.

Ma grossesse me semble si lointaine, alors que ma fille n'a bientôt que 3 mois. J'ai l'impression de ne pas en avoir assez profité. Il en est de même avec mon congé maternité qui touche à sa fin, j'ai aussi l'impression de ne pas en avoir profité. Elle va commencer à aller chez la nounou, et je le vis comme un déchirement, alors que sa nounou est une vraie perle et qu'on est vraiment bien tombés.

Il m'arrive souvent de pleurer. Retourner chez ma gynéco me rappelle mes rdv mensuels. Prendre le bus qui me mène à son cabinet (ou ailleurs), aussi. Lorsque je croise une femme enceinte, ça me fait un pincement au coeur, j'en suis presque jalouse. Voir des émissions sur des grossesses ou des accouchements, ça m'est aussi difficile. Je n'ai pas regardé "Baby Boom" (ma fille est née dans cet hôpital ^^), car j'aurais pleuré du début à la fin, surtout en voyant ces femmes avoir la chance d'accoucher par voie basse (certaines diront que ce n'est pas une chance ! :D ).
En plus, malgré notre chance immense d'avoir eu cette petite merveille naturellement, j'ai peur de ne plus jamais réussir à tomber enceinte, en raison de nos problèmes. Alors que je rêve de revivre tout ça !
Mon gros ventre me manque (j'en étais si fière), sentir ma fille en moi me manque...

J'ai eu le plus beau bébé du monde, et je ne regrette pas d'avoir mis 1 an et demi à tomber enceinte, car elle est parfaite ! Je l'aime à la folie ! Et pourtant, je vais mal et j'ai la larme facile. C'est tellement dur de s'avouer qu'on va mal, malgré le beau bébé qu'on a : des tas de couples nous envieraient. En plus, je me rabaisse sans cesse, en me disant que je dois être une mauvaise mère, j'ai l'impression que je suis nulle... Heureusement, j'ai un conjoint formidable qui me rassure, qui m'a toujours soutenue dans les moments difficiles et qui me comprend. Qui plus est, c'est est un papa extraordinaire.

Waow, j'ai fait un message très très long ! Quelle bavarde je suis ! :-D

C'est "rassurant" de voir que l'on n'est pas seule à vivre ça, ça veut dire que "c'est normal". Car dans ce que vous décrivez, je retrouve beaucoup de ce que je ressens : je ne suis pas un cas isolé et je sais qu'on peut en parler pour remonter la pente...

Bon courage, les filles... :bisou:[/align]
[align=justify]Miss, SOPK ❤ Zhom, tératospermie sévère. PMA à envisager.
Bébé 1 : début des essais le 23/06/2011. C17 : grossesse spontanée !
Chouquette est née le 04/06/2013 à 02h14 ❤
Bébé 2 : Retrait DIU le 16/06/2015 et début C1 le 23/06/2015. C6 + !
Chouchou est né le 30/07/2016 à 23h58 ❤
[/align]
CookiMacaron
Top fraise
Top fraise
Messages : 952
Enregistré le : 02 mars 2012, 10:42
Contact :

J'ai pas vécu ton histoire, mais quand je relis le passage de ta 1ère écho et l'annonce à la famille, j'ai l'impression que c'était hier! Car j'ai fais mon écho le 24 décembre et avons annoncé ma grossesse à la famille pour le réveillon. Je venais d'essuyer un FC l'été précédent, c'était MON cadeau de noël. Et là c'est mon cadeau de la vie, mon amour, mon ange ce que tu veux! lol

Alors pour te rassurer je me sens un peu comme toi. Tout est rentré dans l'ordre, j'ai repris des forces, mes marques et une nouvelles organisations. Par contre quand je parle de ma grossesse j'ai l'impression que ça remonte à des années! Y'a deux mois il gigotait encore en moi, là c'est dans mes bras qu'il gigote. J'ai pas l'impression d'avoir accouché, et je me suis même surprise à dire que je pourrais le refaire tout de suite :lol: Ma belle soeur doit accoucher dans 1 mois et je vais devoir remettre les pieds dans la maternité, mon loulou va me paraitre grand, mon accouchement loin et je sais déjà que je vais pleurer. C'est comme si j'avais un trop plein d'amour pour mon fils! J'étais dans un cocon pendant toute ma grossesse et j'en ai profité du début à la fin.

Et en fait mon soucis, et ce depuis le début mais je m'en rends compte que maintenant, c'est qu'après des échecs, une FC ou autre c'est un trésor que nous offre la vie. Et pour rien au monde on veut qu'il arrive qqch. Le moindre pleur, la moindre grimace m'inquiète. J'ai dû mal à m'en détacher, je le mangerais de bisous :lol: Je le couve énormément et c'est pas bien. Chaque petit soucis est multiplié par 1000
Avec notre chance, on a découvert que Milan avait un RGO alors je t'explique pas la panique. Surtout quand le doc te dis "la nuit dormez que d'un oeil"....... Il a eu des complications avec oesophagite, grosses crises de larme + sous-alimentation etc...
J'appréhende énormément le passage chez la nounou >< J'ai peur qu'elle ne soit pas aussi vigilante et qu'elle ne réponde pas à ses attentes comme moi je le fais =s je sais qu'elle me remplacera pas, heureusement d'ailleurs, mais j'ai peur qu'il manque de qqch.


Avec ton parcours je suis pas surprise de ce que tu vis. Oui ça passe vite, et on veut les garder pour nous, je crois que c'est bien ça le problème :lol:

Ce matin je pleurais encore de stress alors que tout allait bien. Même devant ses sourires je pleurs x)
[align=center]Image
[glow=blue]Bientôt grand frère loulou...[/glow][/align]
Avatar du membre
Wannabe
Top fraise
Top fraise
Messages : 444
Enregistré le : 04 févr. 2012, 10:18
Contact :

Hello :-)

Merci d'avoir pris le temps de me lire :-)

C'est drôle : je ressens le contraire de toi concernant l'annonce : ça me semble si lointoin. Et la naissance me semble aussi si lointaine, alors que ça fait 3 mois tout rond aujourd'hui.
En tout cas, c'est certain que c'est le plus beau des cadeaux de Noël !

C'est bien que tu aies repris des forces ! Oh la la, s'il y avait une nouvelle naissance dans mon entourage, je me sentirais encore déprimée de voir un si petit trésor arriver, alors que la mienne a déjà bien grandi !

Je n'ai pas eu le même parcours que toi (une FC doit être une épreuve si difficile), mais je suis comme toi sur le fait qu'après des "galères", c'est un magnifique cadeau que nous offre la vie et on a envie de profiter le plus possible. Mais le temps passe tellement vite, que perso, je n'ai pas vraiment l'impression d'en profiter assez.
On est pareils, on la couve : au moindre petit truc, on appelle le docteur... Je n'étais pas comme ça avant : on change en devenant parents ! Mais c'est qu'on veut qu'ils soient en bonne santé, c'est notre préoccupation principale et c'est normal, car on les aime !
Les RGO, ça doit être dur à vivre pour ton petit Milan (et pour vous, qui êtes impuissants), alors si en plus il a eu des complications, il y a de quoi être très inquiets, surtout s'il souffre et se sous-alimente. J'espère qu'il va mieux, pauvre bonhomme :-(

Je comprends ton appréhension pour le passage chez la nounou. On ne sait pas forcément sur qui on tombe et on espère que tout se passera bien, forcément. Nous, on a eu la chance énorme de dégoter une vraie perle : la seule qu'on a rencontrée pendant ma grossesse, on n'a pas hésité ! Elle respecte bien les attentes et demandes des parents, elle suit les rythmes de bébé (dodo/repas) sans le forcer, fait des sorties (elle s'occupe de deux autres enfants adorables, plus grands, et vient de recevoir son agrément pour 4 enfants).
Avant de la rencontrer, on était inscrits sur la liste d'attente de la crèche, mais maintenant, on n'envisage même plus d'y mettre notre fille !

De mon côté, je vais un peu mieux (du moins, j'ai des hauts et des bas, et je suis dans une période haute). Comme je le disais, ma puce va chez la nounou depuis lundi et j'ai eu une réponse positive pour un nouveau boulot que je voulais vraiment avoir. Donc que du positif pour la rentrée.
Le premier jour où j'ai déposé ma princesse, j'en ai eu les larmes aux yeux : non pas que je n'avais pas confiance en ma nounou, bien au contraire, mais parce que je le vis un peu comme un déchirement et que j'ai l'impression que ma fille m'échappe. Car je ne l'ai plus "juste pour moi" et que maintenant, c'est parti, ça va s'enchaîner : nounou, maternelle, primaire, collège, lycée, fac... Oui, je vois loin ! :-D
Comme le dit mon Zhom, il faut que j'arrête de déprimer en me disant que le temps passe trop vite, et il faut que je profite du temps présent. Il a tout à fait raison, alors j'essaie :-)
Hier, j'ai fait un tri dans ses habits, pour enlever ce qui devenait trop petit... Dur, dur, c'est là qu'on voit à quel point elle a grandi en 3 mois !

Allez, il faut que je reprenne du poil de la bête, je suis sûre que ça va aller !

En tout cas, pendant les premières semaines, j'étais tellement fatiguée et déprimée, que je ne me serais pas imaginée remettre le couvert tout de suite. Mais maintenant, je me vois déjà faire le petit frère ou la petite sœur. Bon, c'est déconseillé après une césarienne, et ce n'est pas plus mal, car il faut tout de même que je profite de ma grenouille, car ce serait plus difficile avec un deuxième
Mais un an après la naissance de ma fille, si j'ai le feu vert de ma gygy, j'arrête la contraception. Comme ça, on n'aura pas encore en tête d'avoir un deuxième (car quelle prise de tête quand on est en plein essais et qu'on calcule tout), et on aura peut-être la surprise d'avoir un :+++: rapidement.

Très bonne journée, à bientôt :bisou:
[align=justify]Miss, SOPK ❤ Zhom, tératospermie sévère. PMA à envisager.
Bébé 1 : début des essais le 23/06/2011. C17 : grossesse spontanée !
Chouquette est née le 04/06/2013 à 02h14 ❤
Bébé 2 : Retrait DIU le 16/06/2015 et début C1 le 23/06/2015. C6 + !
Chouchou est né le 30/07/2016 à 23h58 ❤
[/align]
CookiMacaron
Top fraise
Top fraise
Messages : 952
Enregistré le : 02 mars 2012, 10:42
Contact :

Je suis un peu comme toi, un coup ça va, un coup ça va pas. Mais j'ai appris après ma FC (en allant voir un psychiatre) que j'étais cyclothymique, c'est à dire que mon humeur est constamment en dent de scie, il suffit que je change d'environnement pour que mon humeur change aussi et ce, d'une seconde à l'autre.

Un truc tout bête, le jour de la naissance du bébé royal :lol: ... on mangeait avec mon homme et ça allait trèèèèèèèèèèèès bien, puis d'un coup j'ai vu Kate Middleton sortir avec son bébé dans les bras à la TV, et je me suis mise à sa place : d'un coup on te 'colle' un p'tit bout que tu vas devoir assumer, et ça m'a foutu un cooooup!!!

Je crois que j'ai été voir entre 8 et 10 fois les médecins depuis que Milan est né, quasiment une fois par semaine, en même temps un RGO c'est totalement ingérable, et ça va de très bien à très mal lol

Il a fallut que je le laissa à ma belle mère l'autre jour. J'en été malade. Non pas que j'aime pas ma belle mère, mais faut la connaître pour comprendre, elle est simplette... donc lui laisser mon p'tit, j'étais pas rassuré. Et c'est là que je me suis dis, quand ce sera la nounou qu'est ce que ce sera??? Mais ça ne peut pas me faire de mal au contraire, j'ai besoin, et surtout MIlan, de gens qui ne stressent pas! Ce sera plus sain pour lui, car moi je suis sans cesse inquiète.

Après avoir accouché je ne voulais pas d'autre enfant. Et bizarrement je me sens prête à raccoucher. C'est surement l'épisio qui me fesait dire ça :lol: Maintenant je me surprend à dire "pour le deuxième..." donc on fond de moi, ça prendra le temps que ça prendra, mais un coup je me dis que je vais attendre plusieurs années pour un deuxième, un coup je me dis que tant que je suis lancé, d'ici 1 an et demi on pourra en reparler. Mais je sais que mon problème après va être de gérer deux ptits bouts. D'un autre côté, je pourrais pas focaliser et sur l'un et sur l'autre, donc je risque de prendre les choses plus à la légère.

Je pense que tu fais partie de ses femmes qui aiment simplement être enceinte :wink:
[align=center]Image
[glow=blue]Bientôt grand frère loulou...[/glow][/align]
Répondre

Retourner vers « Le baby blues »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité