Comment accepter d'avoir recours au don d'ovocyte ?

Vous souhaitez faire un don d'ovocytes, vous recherchez une donneuse ou des d'informations sur le don d'ovocytes.
Avatar du membre
Orya.H
Fraise active
Fraise active
Messages : 116
Enregistré le : 16 oct. 2014, 14:05
Localisation : Melun
Contact :

Bonjour,

D'abord sur le forum "Envie de bébé ? Présentez-vous !" puis sur "Stérilité/FIV", me voilà au "Don d'ovocytes"...

Alors, pour retracer un petit parcours : Aurélia, bientôt 31 ans en essais bébé 1 depuis presque 2 ans...
Nous avons été envoyés au centre PMA de Créteil en début d'année et à la suite de toute la batterie d'examens, il s'avère que je suis en insuffisance ovarienne précoce.
AMH 0,13ng/mL - FSH 13,32UI/L en janvier 2015.
Le deal avec la PMA : tenter 3 IAC avant de discuter FIV...

Nous avons donc eu recours aux 3 IAC, la dernière s'étant soldée par un négatif inattendu le 30 juillet dernier (toutes les conditions étaient tellement bonnes que je ne pouvais qu'envisager le plus !)

Nous avons donc prochainement rendez-vous pour mettre en place le protocole de FIV...
Lors de notre premier entretien en janvier, le médecin nous avait déjà soufflé l'idée de passer par le don d'ovocytes alors cette fois, il est évident qu'elle fera retomber le sujet !

Cependant, je n'arrive pas à cautionner cette possibilité...
Ce sera l'enfant de mon Homme et d'une autre femme !! Et bien entendu, toutes les questions existentielles qui s'en suivent...
J'ai beau lire des tas de témoignages positifs tant de la part de donneuses que de receveuses, je n'arrive pas (encore) à me raisonner !!

Je sais que je vais un peu trop vite en conclusions car nous allons probablement déjà tenter des FIV avec mes ovocytes avant d'en arriver à la question du don. Mais je préfère me blinder dès maintenant pour ne pas perdre de temps au moment venu...

Comment avez-vous accepté d'avoir recours au don d'ovocyte ? Dans quel état d'esprit ?

Merci de votre attention et portez-vous bien...
Moi 32 IOP - Lui 30 RAS
Essai BB1 01/14

04/15 : IAC1 ---
05/15 : IAC2 ---
07/15 : IAC3 ---
11/15 : FIV1 ANNULÉE ovu 3j av ponction
01/16 : FIV1 BIS ---
03/16 : TEC1 ---
05/16 : TEC2 + 13ui (encore raté mais c'est déjà une petite victoire)
06/16 : FIV2 ---
11/16 : FIV3 +++ 132ui
DPA : 03/08/2017

Image
Avatar du membre
Gargamella
Fraise de bronze
Fraise de bronze
Messages : 2497
Enregistré le : 23 déc. 2013, 00:54
Contact :

Salut Orya et Zodrey,

Que c'est dur comme question...
Je partage votre questionnement et le cheminement est long et pas facile...
J'étais pourtant très ouverte aux types alternatifs de parentalité (par exemple pour les couples homosexuels) mais maintenant que ça me touche de prêt c'est dur dur à envisager..
J'ai lu beaucoup de choses sur le sujet, car c'est un sujet passionnant sur le plan bioéthique mais ça ne se vit pas à la légère... Ca n'enlève rien à la douleur du renoncement.. Du moins au stade où nous sommes..
Je pense qu'une fois que le bébé est là, on se sent mère, on s'attache vite, on l'aime.. Comme s'il était né de nos cellules..
D'après ce que je lis (sur le don d'ovo et le don de sperme), le vécu n'est pas tout à fait le même pour tout le monde..
Certaines voient ça comme une aide "technique", une simple cellule, comme pour un don de sang, se sentent "mère biologiques" puisqu'elles ont porté et "fabriqué" le bébé.
D'autres - et je pense faire partie de celles-là - le voient plus comme une adoption, certes très précoce et très intime.
Comme toi Orya par moments je ne peux m'empêcher de penser que ça serait un enfant de mon homme et d'une autre femme - et techniquement c'est vrai..
Donc en ce qui me concerne je ne me sens pas capable de fabriquer le "mensonge" que ça va être mon enfant biologique et qu'il faut qu'il me ressemble à tout pris. Je ne vois pas ça comme une technique de plus pour réussir à avoir un enfant, mais quelque chose de vraiment différent, où je serais "mère porteuse de l'enfant de mon homme". Bref c'est assez bizarre à envisager..
Je pense que la difficulté plus ou moins grande à l'envisager est liée aussi aux composantes de notre désir d'enfant, qui est propre à chacune.. Dans mon cas, j'ai longtemps été célibataire et j'ai un désir d'enfant très ancien mais un peu "animal" : envie de "me reproduire", d'être enceinte, de me survivre à moi-même en donnant la vie.. Le désir plus mature d'être socialement une mère, d'être parents n'est venu que plus tard.
Du coup, c'est très dur, d'envisager de ne jamais me reproduire, que tout s'arrête à moi, biologiquement parlant.. Je me sens mortelle et c'est angoissant..
J'aimerais tant avoir un enfant issu de moi et de mon homme, j'ai tant de curiosité de voir ce que ça donnerait, un mélange de nous deux.. Je l'aime tant que je me dis que ça n'est pas possible qu'on n'arrive pas à fusionner.. Je regarde ses pieds, et je me dis que l'enfant aura ses pieds, et les pieds d'une inconnue.. Mes pieds à moi s'arrêteront là où ils sont.. Ils disparaitront de la planète. Je regarde sa soeur et je me dis que si j'ai une fille elle leur ressemblera peut-être, elle ressemblera peut-être à sa cousine, mais pas à moi..
Ca me fait un peu peur, j'avoue aussi, de me dire que les gens diront "il ou elle ne te ressemble pas", ou "il ou elle te ressemble".. Je ne garderai pas le secret, j'en serai incapable, mais je ne pourrai tout de même pas le dire à tout le monde non plus.. Donc il faudra vivre avec ces réflexions qui me ramèneront à cette blessure de départ, pour le restant de mes jours.. Ca me semble très dur à envisager..
J'ai peur des félicitations quand je dirai (si ça marche...) "je suis enceinte", et qu'on sautera de joie pour moi, qu'on me dira "tu vois, ça a marché, il fallait juste être patient", "la preuve qu'on peut parfaitement faire des enfants à 40 ans".. Faudra-t-il dire "oui mais" à tout le monde ? San doute que non..
Du coup, je crois que je préfèrerais presque qu'il ou elle ne me ressemble pas du tout, que l'enfant soit métis, noir ou asiatique (je suis très blanche) - comme pour une adoption. Pour lever toute ambigüité.. Mais bon, ça serait quand même plus pratique au quotidien qu'il ou elle me ressemble un peu quand même.
En tout cas, on est forcées de faire un travail que la plupart des mères n'ont pas à faire, dissocier notre envie de nous reproduire avec notre homme (dont on doit faire le deuil) et notre envie d'être maman.
C'est assez dérangeant aussi de ne pas connaître la donneuse.. A quoi elle ressemble ? Quel est son caractère, ses goûts, ses envies, a-t-elle de l'humour, est-elle intelligente, sympa, sage ou aventurière, sportive ou pas, extravertie ou réservée ?
Si je pouvais je crois que je préfèrerais une donneuse que je connais (le don direct est possible en Belgique je crois). Ca serait une sorte de "marraine". Mais c'est assez compliqué à mettre en place..
Je crois aussi que si on se lance, il faut certes faire un travail sur soi pour pouvoir le vivre assez sereinement mais surtout se poser la question du bien-être psychique de l'enfant.
Tout le monde dit qu'il est préférable de lui en parler tout petit et je suis bien d'accord. C'est terrible de garder le secret, ou de l'annoncer tardivement..
Je me rassure en me disant qu'il ne serait pas seul sur cette planète et que je dois en croiser fréquemment sans le savoir des enfants nés de don d'ovo ou de sperme.
En tout cas, après avoir pas mal lu sur le sujet, je me suis fait la conviction que je n'étais pas très favorable à l'anonymat. C'est assez minoritaire apparemment comme point de vue, surtout parmi les hétéros, mais je trouve que ça peut être parfois dur pour un enfant de ne jamais rien savoir sur ses parents biologiques. Ma conclusion personnelle est que si le reste échoue et que nous nous décidons à franchir le cap, nous irons en Angleterre, car là-bas l'enfant a la possibilité d'avoir des informations et potentiellement connaître la donneuse à l'âge de 18 ans. S'il n'en ressent pas le besoin, tant mieux, mais s'il en a besoin, alors je serai en paix avec moi-même. Bon l'inconvénient c'est que c'est beaucoup plus cher que la RT, la Grèce ou même l'Espagne.
Une piste, peut-être.. Il me semble avoir lu qu'une maman par don d'ovo disait qu'elle essayait de voir comme un "plus" cette apport d'une troisième personne dans la genèse de son enfant. Comme une richesse par rapport à d'autres enfants.. Pourquoi pas..
Voilà ce que je peux en dire maintenant.. J'évoluerai peut-être dans ma réflexion.. J'espère ne blesser personne en tout cas avec ces opinions. Encore une fois, chacune est libre de voir ça différemment..
Ca me ferait plaisir d'échanger avec vous..
A +
Moi 42 lui 47
Essais BB1 dep. janv 2013

2014-2017 : 4 stims simples, puis 8 tentatives de FIV, 6 ponctions, 2 transferts, échecs
Au-revoir bébébio... on va adopter un ovule en Angleterre...
Lolaalie
Messages : 1
Enregistré le : 03 oct. 2015, 22:49
Contact :

Bonjour/bonsoir

Cela fait déjà plusieurs jours que je lis des avis et des témoignages sur le don dovocyte. J'étais surprise de voir ce que les gens peuvent en penser quand ils sont contre cette idée, j'avais lu jusqu'à présent que des femmes fermement opposées à l'hypothèse de donner leurs ovocytes.

Certaines disant qu'elle ne voulait pas "un de leurs enfants" se baladant dans la nature.
D'autre que c'était contre nature.
Et d'autre encore que ça ferait souffrir l'enfant de "savoir que sa mère ne l'est pas".

Tu es le premier témoignage d'opposition en tant que receveuse potentielle que je lis. Et je suis surprise. Je n'y avait pas pensé.
En tant que future donneuse d'ovocytes, je l'espère. Mon avis est tout contraire au tiens. On pourrait dire que le dons dovocyte est équivalent au don de sperm, on ne pourrait pas trouver meilleur comparaison, scientifiquement, génétiquement parlant. A mes yeux ça n'a pourtant rien à voir.

J'estime qu'on peut avoir deux mamans, tout comme nous pouvons avoir deux papa. La maman qui nous élève et celle qui nous porte pendant 9 mois. En donnant mes ovocyte je ne pense pas une seule seconde donner un de mes enfants. Peut être qu'il me ressemblera physiquement, qu'il aura quelques un de mes traits de caractère, mais après ? Je ne l'aurais pas porter, mon sang ne coulera pas dans ses veines, ce n'est pas mon lait qu'il boira. Je fais un don de rien du tout, une cellule, un grain de poussière, quelque chose que mon corps fabrique chaque mois mais qui m'est totalement inutile, qui disparaît dans mes toilette ou dans la poubelle à chacune de mes menstruation.

Tu ne veux pas de don dovocyte car se serait l'enfant de ton mari et d'une autre femme. Ça c'est ta perception des choses. Moi j'y verrait que ce serait votre enfant, sans aucun doute possible. D'ailleurs se le serait plus sur le plan scientifique qu'un enfant que tu pourrais adopter. Quoi qu'il en soit, si être enceinte n'est pas un besoin pour accéder à la vie de parents, l'adoption serait sûrement plus adapter à ton état d'esprit. Mais adoption ou don dovocyte, ça semble être un looooong parcours.
Avatar du membre
petitnous973
Super fraise
Super fraise
Messages : 1212
Enregistré le : 19 août 2013, 20:09
Contact :

Coucou les filles

Aurélia, contente d'avoir de tes nouvelles... tu as disparue de l'autre post...

Je vais me retrouver dans le même cas... gygy veut retester mon AMH suite aux résultats de la FIV 2 (6 ovocytes et 1 blasto :negatif: )
Je sais qu'il va aborder la question du don... mais j'ai peur...
Autant être donneuse moi-même ne me pose pas de problème (on est même prêt à faire un don d'embryon), mais recevoir un ovocyte pour qu'il soit féconder par mon homme je bloque...c'est très étrange...
Chéri a déjà 2 grands enfants, donc j'ai l'impression que je serai encore une fois belle-mère et non maman même si il aura grandi dans mon ventre...
En essais depuis 4 ans
Moi : endo profonde, insuffisance ovarienne précoce
Lui : tératoasthénospermie, pb de survie
01/15 FIV ICSI 1 : 1 blasto - PDS ---
03/15 TEV 1 : 2 blasto +++ mais GEU à 8SA
08/15 FIV ISCI 2 : 1 blasto +++ mais FC à 5SA
12/15 : FIV ICSI 3 : 2 blasto +++

Image
jazzdu13
Messages : 6
Enregistré le : 22 oct. 2015, 14:12
Contact :

Bonjour,
Je me permet d intervenir même si je ne vais pas vraiment aider...
Personnellement, je l'ai naturellement accepté, cette idée de ne pas donner 50% de moi...
Je suis bel et bien la fille de mes parents... et pourtant! Je suis le portrait craché de ma grand mère paternelle, tant physiquement qu au niveau du caractère. .. j'ai les cheveux clair et la peau très claire, ma maman est brune et très typée sud, je n'ai rien d elle, a part peut être la taille (on n'est pas très grandes). Nous avons des caractères opposés aussi. Quant à mon papa c'est un blond aux yeux bleus et très grand, à part notre pâleur, une fois de plus je n'ai pas de traits physiques. Mais au niveau caractère nous avons les mêmes défauts! J'ai hérité on va dire à 80% de ma grand mère au travers de mon père, mais peu de choses de ma maman, et pourtant c'est bien ma maman! Mon frère et ma soeur se ressemblent physiquement, ils sont mat de peau, même physique, et tirent du côté maternel. Pourtant nous sommes de la même famille... personne ne m'a jamais dit que je ressemblais à ma mère et pourtant...
Je me suis toujours dit que les parents sont uniquement ceux qui élèvent et transmettent lzs valeurs. Les autres, pour le cas de l adoption par exemple, ce sont de simples géniteurs qui n'ont aucun droit, car le droit sur l'enfant ils l'ont cédé ! Vous vous doutez que je suis pour l adoption aussi. Mais ce n'est pas le cas de mon conjoint qui pense différemment. Lui aussi veut se retrouver au travers des yeux de sa progéniture, se reconnaître. .. je ne peux pas aller contre son choix... mais ça tombe bien! Il n'a pas de soucis lui!
Mais moi ça m'est égal. .. je veux simplement être maman! Peu importe quels seront les gènes de mon enfant! Je l'aurai porté et élevé , ce sera le mien et personne ne viendra frapper à ma porte pour revendiquer un quelconque droit! C'est être maman, se faire appeler maman qui compte le plus!
Après j'ai entendu dire aussi qu'au moins 10% de mes gènes pouvait passer la "barriere"... je vais m y pencher un de ces 4! Ce serait super chouette mais pas indispensable...
Peur être que si vous n'avez plus vraiment le choix que de passer au don (même si on a toujours le choix de faire une croix dessus), il serait peut être intéressant de faire quelques séances psy, juste pour évoquer vos craintes, et qu'on puisse vous orienter en vous incitant à vous poser les bonnes questions...
Bibi54
Top fraise
Top fraise
Messages : 369
Enregistré le : 25 mars 2013, 15:10
Contact :

Bonjour,
Je viens de lire vos post avec bcp d'intérêt, ayant moi-même eu recours au don d'ovocyte à l'étranger.
Pour moi, la question de ne pas transmettre mes gènes ou "cette impression que mon homme fait un enfant à une autre" ne s'est absolument pas posée. C'était le don ou ne pas être maman du tout. Je voulais être enceinte, le nourrir de mon sang, l'allaiter... c'est mon enfant ! pas celui d'une autre.
Comme dit Lolaalie c'est une toute petite cellule de rien du tout ! infime ! par rapport à tout le bonheur qu'elle va pouvoir t'apporter.
Aujourd'hui mon bonheur a 7 mois, il va très bien et je suis très fière. Il ressemble à son papa. Et personne (mon entourage sait tout) ne m'a jamais dit que j'avais tort d'avoir fait cette démarche. Il me ressemblera dans ses gestes, ses expressions, ses habitudes. Le physique on s'en fou. Jazzdu13 ne ressemble pas à sa maman comme elle dit, et pourtant c'est bien sa maman !
Le principal c'est d'être maman. Peu importe comment si c'est votre conviction profonde. Mais pour moi il n'était pas question de l'adoption.
A aucun moment je ne me suis posée ces questions. Je suis très surprise de vos réflexions. Mais chacun le vit différemment c'est normal. Quand la gygy m'a parlé du don, j'y suis allée direct sans à priori car c'était ma seule chance d'être maman. Si je ne l'avais pas fait, je l'aurais regretté toute ma vie. Et aujourd'hui je suis très contente.
Moi 38 ans : IO et plus aucune trompe, Lui 29 ans : RAS
Sept 2012 : FIV 1 - 2 brybrys - résultat --
Depuis avril 2013 : tente de faire FIV 2
FIV DO le 29/09 de 2 embryons
Prochaine écho le 13/02/15 = tout va bien
3ème écho le 27/04/15
Benjamin est né le 06/06/15
alex+++
Fraise active
Fraise active
Messages : 110
Enregistré le : 01 sept. 2015, 09:31
Contact :

Bonjour,
Pour moi aussi c'est ou bien passer par le don, ou bien ne jamais porter d'enfant. Ce qui a été dur à accepter pour moi, c'est que mon corps ne soit pas capable de produire ses propres ovocytes. Mais maintenant je suis surtout très soulagée qu'il existe encore une solution pour moi!
Et il y a quelque chose qui s'appelle l'épigénétique: c'est à dire que pendant 9 mois, les gênes de l'enfant s'expriment selon celle qui le porte. C'est intéressant, même finalement tout bien réfléchi si je me moque un peu que mon enfant me ressemble ou pas, tant que j'en ai un!!
4 ans qu'on veut un bébé...
Fiv 1 et 2: 1 seul transfert ---
On doit passer au don d'ovules..... On décide de partir vers l'espagne (institut igin de bilbao)
1e essai en 02/2016
07/03: 2 embryons dans mon ventre, et 3 congelés
21/03: pds taux limite...
04/04: 1e écho, un petit pois dans mon ventre!
Avatar du membre
Lilou77310
Fraise de bronze
Fraise de bronze
Messages : 3123
Enregistré le : 15 avr. 2014, 17:17
Localisation : Seine et marne
Contact :

Bonjour à toute

Vos histoires me touche du fond du cœur.

J'aimerais venir en aide en fesand un don d'ovocyte, j'y pensais depuis que j'étais enceinte de mon fils de qui jai accoucher en octobre

Si l'une d'entre vous peut m'expliquer comment cela se passe ??

Je redoute seulement l'avis de mon mari.

Mais il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis.

Merci d'avance
Lilou 26 ans, en couple depuis 2008 et mariée depuis 2012 avec l'homme de ma vie <3

Julia est née le 2 juin 2012 à 39sa+4, 2,560kg ( RCIU détecté à 37sa ) et 46cm

Diego est née le 7 octobre 2015 à 40sa, 3,300kg et 49cm

La vie à 4 commence...
alex+++
Fraise active
Fraise active
Messages : 110
Enregistré le : 01 sept. 2015, 09:31
Contact :

Bonjour lilou, c'est vraiment touchant de savoir que tu veux donner. Il y a un site qui s'appelle don d'ovocytes .fr je crois que tu pourras trouver un centre près de chez toi pour donner.
En tout cas, merci au nom de toutes celles qui ont besoin d'une donneuse!!!!! :bisou:
4 ans qu'on veut un bébé...
Fiv 1 et 2: 1 seul transfert ---
On doit passer au don d'ovules..... On décide de partir vers l'espagne (institut igin de bilbao)
1e essai en 02/2016
07/03: 2 embryons dans mon ventre, et 3 congelés
21/03: pds taux limite...
04/04: 1e écho, un petit pois dans mon ventre!
Avatar du membre
Lilou77310
Fraise de bronze
Fraise de bronze
Messages : 3123
Enregistré le : 15 avr. 2014, 17:17
Localisation : Seine et marne
Contact :

Merci je vais regarder sa.

Je te souhaite que ton rêve ce réalise. Je voit que tu part en Espagne. Je :croisedoigts: bien fort pour toi
Lilou 26 ans, en couple depuis 2008 et mariée depuis 2012 avec l'homme de ma vie <3

Julia est née le 2 juin 2012 à 39sa+4, 2,560kg ( RCIU détecté à 37sa ) et 46cm

Diego est née le 7 octobre 2015 à 40sa, 3,300kg et 49cm

La vie à 4 commence...
Répondre

Retourner vers « Don d'ovocytes »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités