Comment accepter d'avoir recours au don d'ovocyte ?

Vous souhaitez faire un don d'ovocytes, vous recherchez une donneuse ou des d'informations sur le don d'ovocytes.
ruthblanchardy
Première fraise
Première fraise
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2018, 10:25
Contact :

Je dirai moi qu’il n’y pas de couple qui décide de se lancer aussi facilement dans une procédure éprouvant comme le don d’ovocytes pour connaitre la joie de l’enfant ; ; l’angoisse et le désespoir qui nous habites dans ce genre de situation cèdes face au désir d’avoir à tout prix son enfant; il faut du temps ; un dépassement de soi est nécessaire dans une telle situation afin de trouver des gens capables de nous apporter l’aide dont on a besoin ; et face aux difficultés rencontrés en France par exemple du fait du manque de donneuses, des destinations telles que l’ukraine et l’espagne offrent des conditions vraiment avantageuses pour faire une fiv don ; grace à une politique de récompense financière pratiquée depuis des années les cliniques de ces pays ont suffisamment de donneuses pour permettre aux patientes de recevoir des ovocytes de qualité dans les meilleurs délais ;
ruthblanchardy
Première fraise
Première fraise
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2018, 10:25
Contact :

Bonjour tout le monde,
Peut etre que mon intervention dans la discussion est trop tardive mais la question posée ici est encore d’actualite aujourd’hui ; il est vrai que savoir que le recours au don d’ovocytes n’est pas quelque chose de simple a accepter comme solution pour toute femme qui vient d’etre diagnostiquer infertile ; mais, le désir d’avoir son enfant prend le dessus sur ce sentiment ; l’angoisse et le désespoir qui peuves nous animer a un pareil ne disparaisses automatiquement ; il faut du temps ; un dépassement de soi est nécessaire dans une telle situation afin de trouver des gens capables de nous apporter l’aide dont on a besoin ; et face aux difficultés rencontrés en France par exemple du fait du manque de donneuses, des destinations telles que l’ukraine et l’espagne offrent des conditions vraiment avantageuses pour faire une fiv don ;
petite luciole
Première fraise
Première fraise
Messages : 20
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Contact :

Bonjour à toutes,

Je me permets de relancer le sujet…

Ce n’est pas encore sûr, mais il y a des chances que nous allions recourir au don d’ovocyte.

Nous sommes allés avec mon compagnon à une consultation de génétique et des examens sont en cours (cela peut prendre six mois, ce qui est très long).
Si le risque de transmission de ma pathologie est trop important ou si on ne peut pas me répondre (elle est très rare), la solution est le don d’ovocyte.
Dès que la généticienne nous a suggéré cette éventualité, j’ai tout de suite dit, sans réflexion, que j’y étais ouverte et mon compagnon également.

Par contre, après la consultation, ça a commencé à me travailler. Une seconde, j’ai eu cette pensée de me dire « ça sera l’enfant de mon compagnon et d’une autre » mais la pensée n’est passée que furtivement, tout de suite après, je me suis dit que c’est absurde, biologiquement, peut-être bien, génétiquement il n’aura pas mes gènes mais quelle importance ! Au final ce n’est qu’une cellule, et donner son sperme ou son ovocyte ne fait pas pour autant des parents. Il y a des géniteurs biologiques qui n’assument pas leur rôle alors qu’ils sont biologiquement parents.
Alors qu’est-ce que ça peut faire si l’ovocyte d’une autre vient m’aider à être maman… Je le porterai, le mettrai au monde, l’allaiterai si je le souhaite.
Il ne me ressemblera pas, pas physiquement mais je lui transmettrai bien des choses.
En fait, je me dis que j’ai de la chance, moi, j’ai une solution, je pourrai vivre une grossesse. Il y a des femmes qui ne peuvent pas porter d’enfants et devront passer à côté de la maternité. J’estime donc ne pas avoir à me plaindre de ne pas transmettre ce qui n’est que mon matériel biologique. Et puis, oui, si biologiquement, l’enfant est d’une autre, c’est une chance que des femmes soient prêtes à faire ce don, parce que ce n’est pas simple du tout et aussi invasif. Alors cette donneuse, ce n’est que du positif ce qu’elle va nous apporter.

Après, oui, ça fait un peu bizarre, parce que je me demanderai qui est cette femme derrière cet ovocyte que je recevrai et je me dis que j’aurais bien envie de la remercier.
En Belgique, on peut recourir à un don de quelqu’un de son entourage, la question ne se pose pas pour moi, personne ne peut être donneuse parmi mes proches mais je pense que j’aurais aimé cette idée.

Bref, je ne sais pas encore si je vais devoir passer par là, j’ai beaucoup d’interrogations et d’angoisses mais pas tellement parce que c’est l’ovocyte d’une autre, mais plutôt pour tout ce que ça implique, les délais, les examens, le fait d’avoir un enfant de façon très médicalisée (que ce soit mon ovocyte ou un autre ne change rien à ça).
L’attente va être longue, six mois pour savoir… Mon compagnon a raison, nous devons être patients mais j’aimerais déjà savoir où je vais.

Parce qu’ensuite, il faudra encore attendre si on va vers ça, attendre le premier rdv en PMA, attendre les examens, je ne sais pas combien de temps ça prend pour avoir une donneuse, s’il y en a suffisamment ou pas…
Apparemment, c’est plus simple en Belgique, mais je ne sais pas comment ça se passe…
Bref, ça fait beaucoup de questions, mais ces questions, je vais devoir les mettre de côté pour les mois à venir parce que je ne pourrai de toute façon pas avancer avant. Et je n’ai pas envie de me gâcher la vie pendant cette attente mais d’arriver à profiter de notre vie à deux en attendant. Mais ce n’est pas facile et j’y pense beaucoup. J’espère que ça va s’estomper.

Si d’autres passent par ici, ça m’intéresse d’échange
Sacha_trouille
Top fraise
Top fraise
Messages : 964
Enregistré le : 11 avr. 2018, 11:20
Contact :

Bonjour Petite Luciole,

je vois ton message par hasard et je me permet d'y répondre. Une amie à eu recours au don d'ovocyte il y a quelques années (en espagne pour info) En effet la crainte de "ce ne sera pas mon enfant" elle l'a beaucoup eu. Mais comme tu le dis si bien tu as la chance de pouvoir le porter donc il prendra quand même beaucoup de toi. En espagne les ovocyte sont sélectionné à partir des caractéristiques de la mère, principalement : couleur des yeux et cheveux ainsi que cheveux frisé ou lisse. (c'est ce que j'ai retenu des discussions avec elle) Contrairement au don de sperme tu ne seras pas seulement spectatrice de cette grossesse mais 100% actrice puisque tu le porteras.

Attention à celle qui pourrait me lire, je ne remet pas en cause les dons ou autre parcours j'admire le détachement et le parcours des personnes qui ont recours au don de sperme et don d'ovocyte, je trouve que c'est un parcours qui doit être très difficile à accepter.

Et les liens que l'ont a avec son enfant ne sont pas seulement purement génétique !

J'ai entendu de quelques femmes ayant recours au don d'ovocyte que leur crainte derrière était de tomber enceinte "naturellement" d'avoir un enfant "à elle" de la peur de rejeter les enfants nés grâce aux dons.

J'espère ne pas avoir été maladroite dans mes propos, chaque parcours est différent, et le combat de la maternité n'est pas le plus simple pour beaucoup de couples.

Peut importe votre parcours, votre combat je vous souhaite pleins de bonheur !!
Bébé 1 : Août 2019
Bébé 2 : DPA 19 Avril 2021
Prochain rdv : 8 Novembre
T2 : 9 décembre
petite luciole
Première fraise
Première fraise
Messages : 20
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Contact :

Bonsoir,

Merci pour ton message et ne t’inquiète pas, tu n’as pas été maladroite.
Je pense qu’en Belgique aussi, la donneuse est sélectionnée sur base des caractéristiques physiques de la mère. Après, le fait que l’enfant ne me ressemblera pas totalement ne me dérange pas, de toute façon, certains enfants biologiques ne ressemblent pas plus que ça à l’n des parents.
Je pense que c’est normal de se poser des questions, le contraire ne le serait pas… Mais je crois qu’une fois enceinte, ces questions sont mises de côté.
Ce n’est pas comme une adoption, là, le lien se crée déjà lors de la grossesse…

Et je suis d’accord, avec le don d’ovocyte on est active ce qui est moins le cas du père lors d’un don de sperme après la parentalité ça va au-delà du sperme ou de l’ovocyte qu’on fournit ou pas…

En tout cas, j’ai hâte d’être fixée et de savoir si ça se fera naturellement ou pas
Répondre

Retourner vers « Don d'ovocytes »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité