Vous lisez
Follicule ovarien

Follicule ovarien

follicule ovarien et cycle menstruel

Le follicule ovarien, toute petite cellule, est pourtant un corps très important. A lui seul, il est responsable de la fécondation.

C’est pourquoi, il est d’usage d’analyser ce qu’on appelle la réserve ovarienne pour compter le nombre de follicules notamment et déterminer d’éventuelles causes d’infertilité.

Follicule ovarien : définition

Le follicule ovarien est comme son nom l’indique une cellule abritée au coeur de l’ovaire. Il contient le fameux ovocyte, la cellule reproductrice de la femme et sans laquelle toute fécondation est rendue donc impossible. Les follicules ovariens apparaissent dans le corps féminin dès l’enfance.

On considère en effet que la petite fille en a plusieurs millions à la naissance et qu’une fois pubère, elle n’en a plus qu’un peu moins de 500 000, répartis entre les deux ovaires.

Sur ces 500 000, entre 300 000 et 400 000 gagneront le stade de la maturité, c’est-à-dire pourront engendrer une fécondation et donc une naissance dans la foulée.

Follicule ovarien et le cycle menstruel

Le follicule ovarien est en effet étroitement lié au cycle menstruel de la femme et notamment, à la phase dite folliculaire.

Il s’agit de la première phase du cycle menstruel, qui s’étend du 4ème jour au 14ème jour du cycle.

C’est lors de cette période clé du cycle que les follicules ovariens contenant les ovules ou ovocytes vont se développer. Plus ils sont nombreux et plus ils ont de chance de pouvoir donner lieu à une fécondation.

En pratique, le follicule grossit et éclate pour libérer l’ovule.

Ce follicule ovarien arrivé à maturité est également appelé follicule De Graff.
Au cours de la phase folliculaire, les hormones jouent un rôle capital.

Ainsi, sous l’effet de l’hormone FSH, les follicules ovariens sont stimulés et accompagnés dans leur phase de maturité.

Follicules ovariens et infertilité

Comme tout part des follicules ovariens, l’étude de la réserve ovarienne est indispensable pour compléter un bilan d’infertilité.

A lire aussi
les troubles de l'ovulation

On le sait aujourd’hui, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la baisse du nombre de follicules ovariens.

L’âge augmentant, la consommation excessive de tabac, les troubles liés au poids sont autant de causes qui expliquent la baisse du nombre de follicules ovariens.

En cas de souci, on peut s’orienter vers une stimulation ovarienne pour aider au développement des follicules.

En cas de réelle insuffisance des follicules ovariens, on peut viser un don d’ovocytes.

Si le syndrome des ovaires polykystiques est mis en évidence, là encore, une stimulation hormonale peut aider à trouver une solution pour améliorer la qualité de l’ovulation.

© Enceinte.com le site des futures mamans.