Vous êtes ici

Péridurale et scoliose

péridurale et scoliose

Qui dit péridurale dit piqûre dans le bas du dos. Forcément, on en vient à se demander si un défaut au niveau de la colonne vertébrale comme la scoliose peut être une contre-indication de la péridurale et scoliose.

La scoliose en quelques mots

scolioseLa scoliose caractérise un défaut au niveau de la colonne vertébrale. En fait, si vous souffrez d'une scoliose, cela signifie que votre colonne vertébrale, à certains endroits, souffre d'une déviation. Dès lors, forcément, selon le degré de sévérité de la scoliose, la pose de la péridurale risque d'être compromise.


Péridurale et scoliose : au cas par cas

scoliose et periduraleComme on l'a dit plus haut, la pose de la péridurale, en cas de scoliose constatée chez la future maman, se fait au cas par cas. C'est au cours de l'entretien avec l'anesthésiste, lors du septième mois de grossesse, que l'on va décider ou non de réaliser une péridurale lors de l'accouchement. Pour rappel, la péridurale consiste à piquer entre deux vertèbres. En cas de scoliose avérée, l'espace entre les deux vertèbres est alors plus étroit, rendant du même coup, l'intervention plus difficile mais pas impossible.

Scoliose majeure : comment pratiquer la péridurale en toute sécurité

Si la femme enceinte présente une scoliose sévère, le médecin pratiquant l'anesthésie peut avoir quelques difficultés à identifier l'espace péridural, en raison de la rotation vertébrale. L'aiguille de la piqûre doit alors être dirigée vers la convexité de la courbure.

Les précautions à prendre en cas de scoliose pour la péridurale

Si vous désirez une péridurale et que vous avez une scoliose, il faudra cependant veiller à informer régulièrement l'anesthésiste. En effet, si vous avez une douleur lombaire quasi permanente, des lésions péropératoires du ligament jaune, un espace péridural complètement obstrué ou une anxiété permanente, ce sont autant de raisons suffisantes pour que le médecin choisisse un autre mode anesthésiant que la péridurale. En effet, les risques de complication pendant l'accouchement pourraient être élevés : essais multiples de piqûres infructueux, perte de l'effet anesthésiant...

Bref, si vous avez un scoliose, avertissez-en très tôt votre gynécologue et votre anesthésiste. Vous trouverez dès lors une solution adaptée à votre morphologie.

Par enceinte.com

Mis à jour le 4 Décembre 2016