envie de commencer les essais mais impossible pour l'instant: d'autres dans ce cas pour se suivre?

Si vous souhaitez vous présenter c'est par ici!!!
Répondre
petite luciole
Fraise active
Fraise active
Messages : 181
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Localisation : Belgique
Contact :

Salut les filles,

Voilà, je n’ai pas trouvé de sujets pour cette question et je me dis que ça pourrait être sympa de trouver des filles qui ont aussi envie de démarrer les essais bébés mais qui, pour différentes raisons, ne le peuvent pas pour l’instant, histoire de se suivre et de se soutenir.

Je ne sais pas si d’autres sont concernées par ça ici ?

Au plaisir d’échanger

Avatar du membre
HOPE1234
Top fraise
Top fraise
Messages : 422
Enregistré le : 28 janv. 2021, 00:10
Contact :

Bonjour Petite Luciole :)

Ça m’intéresserait de me joindre à la discussion :)

Quelle est ton histoire :) ?

Je vais résumé en gros la mienne; Cela faisait plus d’un an que mon compagnon et moi étions en essais, mais ça a vite tourné au cauchemar tant au niveau des douleurs que les échecs.. on a découvert que j’ai de l’endométriose assez sévère. Je dois être opérée en fin août. En attendant j’ai dû reprendre la pilule (qui coupe les règles ; Cerazette) car les douleurs étaient HORRIBLES… donc j’attend… j’attend impatiemment de pouvoir reprendre les essais! 🥰

Et toi, raconte :)?
Essai bebe 1

Moi : 26 ans. Lui : 33 ans.

Essais depuis janvier 2020. Essais durant 15 cycles : Échec.

Irm petit bassin 13/04 : Endometriose au niveau ligament utero-sacré, sigmoïde, et utérus.
25/08 : Operation endo.
petite luciole
Fraise active
Fraise active
Messages : 181
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Localisation : Belgique
Contact :

Salut,

Ton pseudo me dit quelque chose, je pense qu’on s’est croisée sur un autre poste il y a quelques mois.

J’imagine que ça a dû être pénible les essais qui ne donnaient rien pendant un an et subir les douleurs en plus…

Tant mieux si un diagnostic a pu être posé et que cette intervention soit prévue.

Tu sais si tu vas pouvoir reprendre les essais rapidement après l’intervention ? Tu seras soulagée au niveau des douleurs je suppose, c’est déjà ça.

Je sais que l’attente est pénible surtout quand elle est longue, et tu as déjà dû être patiente avec cette année d’essai à gérer avec les douleurs.

J’espère que ça va pouvoir avancer rapidement après l’intervention.

De mon côté, j’ai été en août dernier à une consultation de génétique avec mon compagnon, pour connaître les risques de transmission d’une pathologie visuelle que j’ai.
On nous a parlé de six mois d’attente et dans une semaine, ça fera dix mois d’attente.
Je sais que ce sont de longues analyses, ils nous l’avait dit, la pathologie est rare, encore plus en isolé et il est aussi possible qu’ils ne puissent pas nous apporter de réponse.

S’il y a trop de risque ou si on ne peut pas nous répondre, la solution est de passer par la PMA, avec un don d’ovocyte.

J’ai relancé en avril et ils m’ont dit que dans un mois ça serait bon, j’ai rappelé fin mai et là, on nous a dit qu’ils ne savent pas du tout nous donner une idée de délai. Ils ont proposé de prendre rdv mais j’ai refusé vu que si on y va et qu’ils n’ont pas les résultats, ça ne sert à rien. Ils devraient nous appeler une fois les résultats arrivés mais je pense qu’en juillet, je vais rappeler.

Je suis presque sûre qu’on ira en PMA parce que je n’imagine pas qu’on nous dise qu’il n’y a aucun risque et je ne veux pas en prendre.

Je suis donc frustrée parce que j’aimerais avancer mais ce n’est pas possible sans résultats.

J’ai consulté ma gynécologue, je voulais avancer dans les démarches PMA mais elle ne veut pas, elle dit que si on sait quoi rechercher ça serait une FIV avec mes ovules ou avec don d’ovocyte si on ne sait pas et et donc elle nous a dit d’attendre.

Et cette attente devient franchement pénible à supporter de mon côté, j’aimerais au moins savoir vers où on va et commencer soit les essais soit le parcours PMA
Avatar du membre
HOPE1234
Top fraise
Top fraise
Messages : 422
Enregistré le : 28 janv. 2021, 00:10
Contact :

Coucou Petite Luciole! :)

Effectivement ton pseudo me dis aussi quelque chose, et ton histoire également ! :)

Pour les essais j’en ai aucunes idées :( ici on m’a fait comprendre que si je voudrais un enfant, il va pas falloir attendre beaucoup de temps (on m’a dis ça d’une manière très respectueuse bien sure et je m’attendais à ce qu’on me le dise).

Je suis outrée qu’on t’ai donné un délai non respecté… alors autant ne pas t’en donné quoi :(

Je comprend tout à fait que tu veuilles prendre aucuns risques.. c’est d’ailleurs très prudent de votre part vraiment. Et à ta place, j’essayerais de sonner régulièrement pour qu’ils sachent que vous êtes derrières.. :/

Comment est ce que tu « vis » cette attente ? Et ton chéri ?

Moi mon chéri a bcp plus de recule que moi.. c’est même frustrant car personnellement j’y arrive pas.. je découvre également bcp de grossesses autour de moi et je peux m’empêcher d’avoir un petit pincement au coeur me concernant :(

En tout cas on va pouvoir se soutenir pour cette longue attente 💪
Essai bebe 1

Moi : 26 ans. Lui : 33 ans.

Essais depuis janvier 2020. Essais durant 15 cycles : Échec.

Irm petit bassin 13/04 : Endometriose au niveau ligament utero-sacré, sigmoïde, et utérus.
25/08 : Operation endo.
petite luciole
Fraise active
Fraise active
Messages : 181
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Localisation : Belgique
Contact :

Salut Hope,


Ah déjà que tu dois être impatiente, si en plus on te fait comprendre que ne dois pas trop attendre si tu veux un enfant, bien que ce soit dit correctement, ça met de la pression et le temps qui défiles n’aide en rien. Ce n’est vraiment pas évident comme situation.

C’est exactement ça, ils n’auraient pas dû nous donner de délai, ou alors, donner un délai bien plus long qu’ils étaient sûr de respecter. Je veux bien que ce sont de longues analyses mais bon…

Je me dis qu’en fait, ils ne trouvent peut-être rien, et que, comme ce sont des scientifiques, qui ont envie de savoir, de faire avancer la recherche, qu’ils risquent de faire traîner les choses, du coup, j’ai peur qu’on reste coincé encore longtemps.
Alors moi je veux bien qu’ils continuent les recherches pour la science mais à un moment, qu’ils arrêtent, qu’ils me disent que pour l’instant, on ne trouve pas, qu’ils continuent à chercher de leur côté et me tenir au courant mais qu’on stoppe pour notre projet et qu’on se dirige vers le don d’ovocyte.

J’ai rdv pour ma visite annuelle en septembre chez la gynéco, j’avais espéré avoir une réponse d’ici-là, histoire d’avancer mais je commence à ne plus y croire, ça fera plus d’un an.


Donc, tu es aussi de mon avis de les relancer régulièrement… Ils ont dit que quand les résultats arriveraient, ils nous appelleraient, on a déjà appelé deux fois, en mars et en mai, comme je disais dans mon message précédent.
Mon compagnon dit que ça ne sert à rien d’appeler, qu’ils reviendront vers nous mais moi j’ai envie de le faire. Il dit que ça ne servira à rien et qu’en plus, ça va encore augmenter ma frustration à chaque appel.
Moi, j’ai envie d’appeler, et je ne sais pas, de leur dire à un moment que si ça ne donne rien, est-ce qu’on ne pourrait pas revoir la généticienne et refaire le point... Le truc, c’est qu’à chaque fois, j’ai quelqu’un d’autre au téléphone, des secrétaires je pense. La première fois, elle a été se renseigner et a été voir la biologiste, la seconde, elle a juste dit qu’elle ne savait pas mais qu’on nous appellerait. J’aimerais joindre le médecin mais je n’ai pas sa ligne directe et je ne sais pas si on voudra bien me la passer.


Mon chéri a aussi beaucoup plus de recul que moi, c’est peut-être plus typiquement masculin, parfois je me dis que ce n’est pas qu’une question d’envie chez nous, mais que c’est physique, biologique je ne sais ce qu’il faut dire.

Tu sais, ce qui est bizarre c’est qu’avant, je ne voulais pas d’enfants, enfin, je ne savais pas si j’en voulais, je me disais, si j’en ai, ‘est bien, si pas, peu importe.
Et là, le projet a commencé à mûrir depuis mars 2020, c’est mon copain qui a parlé bébé en premier, je me suis dit, pourquoi pas mais j’ai tout de suite parlé des analyses génétiques, puis depuis, je me suis approprié le projet et l’ai investi plus que lui. Enfin, pus, je ne sais pas, il arrive juste plus à prendre du recul, il aimerait aussi savoir mais il me dit « c’est en cours de toute façon, on ne peut rien faire à part attendre » ou « ça va venir, tu sais que quelle que soit la manière, on va pouvoir concrétiser ce projet, c’est une question de temps ».
Heureusement qu’on communique beaucoup, je en sais pas si c’est votre cas, je crois que sinon, ça serait encore plus compliqué.

Pour te situer un peu les choses, je crois que ça explique sa prise de recul… Il est resté célibataire des années avant de me connaître, il avait fini par accepter sa vie seul. Alors, il est déjà super heureux d’avoir rencontré quelqu’un alors qu’il n’y croyait plus. Donc, tu imagines que pour lui, les enfants, il avait fait une croix dessus. Donc pour lui, c’est déjà beaucoup d’être en couple et qu’on vive ensemble, il dit « un enfant, ça serait génial, ça serait la cerise sur le gâteau » donc, un enfant ça serait un plus, il aimerait bien mais si on en n’a pas, il se dira je pense que ce qu’il a est déjà bien et même s’il serait un peu triste de ne pas avoir d’enfant, il l’acceptera bien mieux que moi. C’est drôle quelque part quand on pense que c’est lui qui en a parlé le premier et qu’avant j’imaginais sans souci une vie sans enfant.

Je me sens un peu seule dans cette attente. Je sais que mon conjoint est très présent, super attentif et à l’écoute et que j’ai de la chance de l’avoir rencontré, il est toujours prêt à m’écouter mais c’est plus mon impression… Comme il le vit différemment, je me sens seul alors que je ne le suis pas.

D’ailleurs, avant j’en parlais beaucoup, du projet bébé, de l’attente difficile, là je ne dis plus rien parce que je me dis que ça ne sert à rien et je sais ce qu’il va dire. Heureusement d’un ^coté que nos chéris relativisent, je pense que ça aide aussi et franchement, j’aimerais être comme ça parce qu’au fond, il a raison mais moi, ça commence à me déprimer… Ne pas avancer à ce niveau alors qu’on en a envie…

Puis, j’ai 32 ans, ça va encore mais bon, l’horloge biologique… Et mon copain va avoir 40 ans en janvier et je n’ai pas envie qu’il soit un « vieux papa », même si biologiquement il n’a pas de limite.

Je suis contente de pouvoir échanger avec toi, ça fait du bien de discuter avec quelqu’un qui vit la même chose (même si nos histoires sont différentes), on peut mieux se sentir comprises…

Ah et les annonces de grossesse… C’est tout nouveau pour moi de ressentir ce pincement, avant pas du tout. Nos voisins ont eu un bébé en avril et on est allé le voir, ça faisait bizarre, pour la première fois, j’allais voir un bébé en étant contente pour les parents mais avec aussi un peu de tristesse et d’envie et de me dire « et nous, ça sera pour quand notre tour ».

Tu parles de tout ça avec tes proches, à part ton compagnon ?
petite luciole
Fraise active
Fraise active
Messages : 181
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Localisation : Belgique
Contact :

Voilà j’ai reçu un courrier du centre de génétique, nos résultats sont enfin arrivés… je dois appeler pour prendre rdv ce que je ferai demain.
J’espère qavoir rdv avant septembre, date ou je vois ma gynéco
Avatar du membre
HOPE1234
Top fraise
Top fraise
Messages : 422
Enregistré le : 28 janv. 2021, 00:10
Contact :

Ohhhh Petite Luciole!!!
Je suis contente, enfin tu vas pouvoir savoir et entamer ce qu’il faut par la suite :)
Ton compagnon a raison, quoi qu’il arrive ça va arriver!!! :)
J’ai hâte que tu saches ce qu’il en est !! 🤞🤞
Essai bebe 1

Moi : 26 ans. Lui : 33 ans.

Essais depuis janvier 2020. Essais durant 15 cycles : Échec.

Irm petit bassin 13/04 : Endometriose au niveau ligament utero-sacré, sigmoïde, et utérus.
25/08 : Operation endo.
Avatar du membre
HOPE1234
Top fraise
Top fraise
Messages : 422
Enregistré le : 28 janv. 2021, 00:10
Contact :

Et pareil, ça fait bcp de bien se confier avec des personnes qui vivent la même chose :) autour de moi j’en parle peu car tout le monde ne sait pas dire ce qu’il faut aussi, ou ne comprennent pas. C’est un sujet très sensible pour moi l’endométriose j’ai encore du mal à l’accepter.. surtout comment ma gyneco de base m’a prise en charge (elle ne m’a jamais écouter concernant mes douleurs et elle ne m’a jamais annoncé le diagnostic, je l’ai découvert autrement et dieu sois loué je suis très bien prise en charge dans une clinique spécialisée dans lendo :) )

Et toi tu en parles autour de toi??

Hâte d’être demain! :)
Essai bebe 1

Moi : 26 ans. Lui : 33 ans.

Essais depuis janvier 2020. Essais durant 15 cycles : Échec.

Irm petit bassin 13/04 : Endometriose au niveau ligament utero-sacré, sigmoïde, et utérus.
25/08 : Operation endo.
petite luciole
Fraise active
Fraise active
Messages : 181
Enregistré le : 22 mai 2020, 11:15
Localisation : Belgique
Contact :

Oui, enfin des perspectives, je vais pouvoir avancer.

J’ai appelé ce matin et j’ai rdv le 14 juillet. On nous avait proposé rdv le 30 juin mais mon compagnon ne peut se libérer au boulot. Je comprends, bien évidemment mais je suis un peu frustrée de me dire que dans deux semaines, j’aurais pu être fixée mais bon, on n’est plus à deux semaines près.

C’est fou de se dire que tu consultes des professionnels qui ne font par leur job correctement et ne posent pas n diagnostic et donc, ne peuvent pas de proposer de prise en charge. Heureusement que tu as pu finalement être diagnostiquée et que tu as un suivi adapté.

Comme toi, j’en parle peu, je me sens un peu seule et pas très bien comprise. Ma famille proche est au courant et deux copines, on me demande des nouvelles régulièrement mais je pense qu’on n’imagine pas à quel point ça me prend la tête. On me dit aussi qu’il faut attendre, que ça va venir… Bah oui, je le sais bien mais c’est difficile…

Je pensais à notre discussion hier… Quand j’ai trouvé le courrier, j’étais avec ma mère, du coup, je lui ai dit et elle n’a pas trop réagi juste me dire que c’est bin, que je serai bientôt fixée. J’ai dit un truc du style « je me demande ce qu’on va me dire » et elle m’a juste dit « tu sauras bientôt ».
Je ne sais pas ce que j’attendais, peut-être juste des réactions qui ouvrent plus à la discussion parce qu’après sa réponse, du coup, je n’ai pas poursuivi alors que j’avais envie d’en parler plus.

Puis, le soir, on a eu une longue discussion avec mon compagnon qui n’a pas non plus trop réagi à l’annonce du courrier, il m’a juste dit « c’est bien » ou un truc comme ça.

Je lui ai aussi dit que je me sentais assez seule, il m’a dit que du coup, il n’était pas à la hauteur pour me soutenir, ce n’est pas ça, comme j’ai dit, j’en parle peu donc il ne peut pas faire plus. Au début, je parlais souvent de ça mais je n’en dis plus rien, comme je lui ai dit hier, pour quoi faire, toujours dire la même chose et avoir les mêmes retours.
Il m’a redit qu’heureusement qu’on n’est pas à deux à se prendre la tête, sinon, on renforcerait mutuellement notre frustration. Je suis d’accord, mais parfois j’ai l’impression de plus m’approprier le projet.

Puis il m’a dit autre chose qui me fait pas mal réfléchir.

Il m’a dit qu’il a peur que la maternité ne fasse qu’augmenter ma frustration et qu’au final, ça ne me rende pas heureuse.
Je suis quelqu’un d’exigeant qui aime maîtriser les choses et comme il dit, avec un enfant, je ne maîtriserai pas tout. Je trouve toujours que je ne fais pas assez bien les choses, je me remets souvent en question et il redoute que ça soit pire si je suis maman.

Il craint que je trouve toujours de quoi stresser, là, c’est l’attente mais il me dit « après, ça sera pour les examens si on va en pma, puis tu seras stressée quand tu seras enceinte, puis avec le bébé ».
Je ne sais pas quoi en penser. Je sais qu’il a raison mais je me dis qu’après, ça sera différent, que là, je ne sais pas où je vais, après si et oui, ça sera difficile le parcours pma et bien sur la grossesse et la parentalité posera des questions (il s’en pose aussi) mais je me dis qu’après ça sera un stress différent et puis, tous les nouveaux parents ont des questionnements, mais la plupart des parents gèrent, alors pourquoi on n’y arriverait pas ?
Puis là, je ne sais pas où on va, après si j’ai des questionnements, ça sera sur des choses concrètes et donc je pourrai réfléchir à des astuces, là c’est le flou total.

J’ai eu une insomnie avec tout ça… Ce matin je lui ai demandé si toutes ces interrogations l’amenaient à remettre en question le projet parfois.
De son côté, il y a aussi un autre gros stress… Il a un souci de santé qui fait qu’il se fatigue vite et qu’il a des micros fractures s’il s’épuise et il a peur de ne pas tenir le coup avec un bébé et de faire ces fractures… Je peux tout à fait comprendre et comme j’ai dit, je peux entendre qu’il veuille abandonner le projet, même si je serais très triste. Si c’est le cas, je veux qu’il me le dise, fasse part de ses doutes à poursuivre le projet, c’est trop important, on ne fait pas un enfant pour faire plaisir.

Il me dit que non, qu’il a envie d’un enfant mais qu’il s’interroge juste sur ses capacités à tenir physiquement et encore une fois, son questionnement est légitime.
Je ne sais quoi faire de ça, je n’ai pas envie qu’il s’épuise mais il va forcément fatiguer… Je me demande parfois si on doit renoncer mais ni lui ni moi n’en avons envie…

Bref, pas évident…

Du coup, je comprends que tu en parles peu et évoquer ce diagnostic n’est pas simple. Déjà, comme tu dis, tu as encore du mal à l’accepter et c’est bien normal, tu es jeune et quand on reçoit ce genre de diagnostic, il faut le temps de le digérer. Mais ça va venir, petit à petit avec le temps.

En tout cas, j’espère que ton intervention d’août va aider.
Avatar du membre
HOPE1234
Top fraise
Top fraise
Messages : 422
Enregistré le : 28 janv. 2021, 00:10
Contact :

Couuucouu Petite Luciole!! :)

Tout d’abord, désolée j’avais mal interprété ton premier message :( je pensais que tu allais savoir quoi directement au téléphone ou quoi :/

Le 14 juillet passera viiiiiite!!!!! :) tu verras :)

Alors déjà c’est normal de se poser des questions :) je pense qu’on s’en pose toutes et qu’on a toutes « peur » de la gestion post bébé, de nos caractères etc…
Mais je pense que déjà se poser des questions c’est très « sain ». Certaines ne s’en posent même pas. Un bébé est un grand changement dans une vie :)
Je pense vraiment que vous allez faire ce qu’il faut quand votre petit trésor sera là :) on change quand on est parents, on s’adapte :)
Mais c’est super que vous en parlez ouvertement comme ça :)
Mais comme tu dis, vos questionnements sont légitimes :)
Et désolée pour ton compagnon, ça doit être difficile à gérer au quotidien mais je suis sure que vous y arrivez :) vous ferez ce qu’il faut pour vraiment :)

C’est exactement ça, dans notre entourage, fin dans le mien on me dis pas toujours ce qu’il faut… malgré tout je pense que c’est difficile pour eux aussi. Dans le cas inverse, il est vrai que je ne serais quoi dire non plus :( donc j’essaye de comprendre, de relativiser mais avant tout de pas trop en parler. C’est mon petit jardin secret. A part ici, ou j’en parle et ça me fait du bien.. :)

Pour les professionnels ça été la chute car j’avais 100 pour-cent confiance en ma gyneco malgré la non « reconnaissance » de ma douleur. J’ai même une fois perdu connaissance dans son cabinet car mon echo était tombée le premier jour de mes règles et j’arrivais pas à gérer la douleur…
Au delà de la douleur, il y a l’infertilité que j’ai très dur à accepter… mais bon ça ira, je perds pas espoir! ☘️

En tout cas, au travers de ce que je lis, vous avez l’air d’avoir une très belle relation. Vous parlez de tout et ça c’est super.. tu as vraiment une épaule sur laquelle te poser. :)

Courage courage!!!!! ☘️
Essai bebe 1

Moi : 26 ans. Lui : 33 ans.

Essais depuis janvier 2020. Essais durant 15 cycles : Échec.

Irm petit bassin 13/04 : Endometriose au niveau ligament utero-sacré, sigmoïde, et utérus.
25/08 : Operation endo.
Répondre

Retourner vers « Envie de bébé? Présentez-vous! »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités