Vous êtes ici

Les 10 choses à faire pendant l'accouchement

10 chose a faire

Que vous ayez décidé d'assister à l'accouchement ou que vous soyez encore en pleine hésitation, voici dix petits conseils à suivre pour jouer un vrai grand rôle auprès de votre femme.

1. Ne pas avoir l'air d'un épouvantail

Vous êtes toujours le bienvenue dans une salle d'accouchement, sauf si sous le coup de l'émotion, vous restez planté en plein milieu de la salle, sur le passage de la sage-femme ou du médecin. Donc une fois rentré, prenez place aux côtés de votre femme, et si vous voulez voir ce qu'il se passe de plus près, faites toujours attention à ne pas gêner l'équipe médicale.
Et si vous avez besoin de vous éloigner, sortez carrément de la salle et revenez plus tard quand ça ira mieux.

2. L'encourager sans en faire trop

Bien sûr, votre femme a besoin de vous pour que vous la souteniez, et pour que vous lui redonniez la force de continuer quand elle n'en peut plus. Et comme toute chose, l'idéal est dans la modération ! Trop d' "allez ma chérie, tu peux y arriver ou allez encore un p'tit effort" pour la dixième fois d'affilée, peut vous valoir des regards noirs et l'agacer.

Et puis pour ceux qui ne se sentent pas du tout à l'aise dans ce rôle, sachez que rien que le fait que vous soyez là, à ses côtés, est une immense joie et déjà un grand réconfort pour elle! Enfin, évitez les "ça va?" toutes les deux minutes, qui vont là aussi plus la stresser que la rassurer.

3. L'aider à trouver sa respiration

A cause de la douleur et de tout ce qui se passe dans sa tête, votre compagne peut oublier de bien respirer. Si vous avez assisté avec elle aux cours de préparation à l'accouchement, vous serez ici d'une grande utilité, en lui rappelant comment elle doit respirer pendant les contractions. Si vous n'avez pas assisté à ces cours, dîtes-lui juste "respire bien", elle sera heureuse d'entendre ces deux mots auxquels elle ne pensait plus, pour atténuer sa douleur.

4. L'aider à trouver une position confortable

Votre compagne peut avoir envie de changer un peu sa position pour par exemple moins souffrir du dos. A vous de l'aider à se déplacer légèrement pour trouver une meilleure posture. Vous pouvez aussi lever ou baisser le dossier si elle le demande, ou le lui proposer au tout début, pour lui rappeler qu'elle peut changer la position de son dos.
Si elle vous dit non, ne la harcelez pas par la suite en lui reproposant toutes les 5 minutes elle saura vous le demander !

5. La masser pour apaiser la douleur

Lors des contractions, votre femme ressent des douleurs intenses au niveau des lombaires. Pour l'aider à moins souffrir, massez-lui le bas du dos entre deux contractions. Vous pouvez aussi lui caresser le front, les cheveux ou les mains, pour l'aider à se détendre.

6. La rafraichir

Si elle a trop chaud, vous pouvez lui passer une serviette humide sur le front, les tempes et la nuque, pour la rafraichir. En plus de la revigorer pour continuer à pousser, cette attention renforcera, comme toutes les autres, son impression de vivre véritablement l'accouchement à deux.

7. Ne pas répéter tout ce que dit la sage-femme

Certains futurs papas un peu déboussolés par les évènements, se mettent à répéter le moindre mot sortant de la bouche de la sage-femme ou du médecin. Même si c'est pour aider leur femme a bien comprendre ce qu'il se passe, cela peut vite devenir énervant !
Si vous voulez décrire ce qu'il est en train de se passer, mettez vos propres mots sur ce que vous voyez, car d'une part votre femme réalisera mieux les évènements, et d'autre part, ça vous évitera de ressembler à un perroquet.

8. Ce que femme veut...

Lorsque votre femme veut que vous fassiez quelque chose, répondez à sa demande, même si cela peut paraitre étonnant : elle veut que vous lui grattiez derrière le genou droit? Eh bien faites-le sans trop vous poser de questions! De même, si à bout de forces elle vous demande de poser une question à la sage-femme ou au médecin, chargez vous-en et apportez-lui la réponse.

9. Rester zen quand elle s'énerve

Elle est exténuée, elle a mal, bref, elle n'en peut plus : dans un moment comme celui-là, un simple petit "ça va?" peut l'irriter au plus haut point. Gardez donc votre calme si elle vous crie dessus, et dîtes-vous bien que si elle est agressive, c'est parce-qu'elle est à bout, rien de plus !

10. Rappelez-lui... qu'elle est en train de donner la vie !

Si à bout de force, elle n'arrive plus à pousser malgré vos encouragements, rappelez-lui qu'elle est en train de mettre au monde votre bébé à tous les deux, que quand elle aura réussi elle pourra le tenir dans ses bras, et ensuite se reposer comme elle veut. Dîtes-lui que vous l'aimez, que vous êtes fier d'elle, et que vous êtes heureux qu'elle soit la mère de votre enfant.

Par enceinte.com

Mis à jour le 29 Juillet 2015