Vous êtes ici

Test de grossesse

Test de grossesse

Vous avez le sentiment que vous êtes enceinte. Pour l’instant, c’est juste une impression mais il va falloir rapidement en être sûre. Du coup, un test de grossesse s’impose. Il en existe de plusieurs sortes. 

Les différents types de tests de grossesse

Le test de grossesse urinaire

Test de grossesseLe testde grossesse le plus utilisé et souvent la première étape de confirmation de la grossesse est le test de grossesse urinaire. Son principe : détecter la présence d’hormone HCG, indicatrice d’une grossesse encours et détectable 8 jours après la fécondation. Comment l’utiliser ?
C’est simple, au réveil en général, il vous suffit d’uriner quelques secondes en plaçant le bout du testeur sous votre urine.

En quelques minutes, ce type de test de grossesse vous révèle si vous êtes enceinte ou pas. Son efficacité est de l’ordre de 99%. Mieux vaut l’utiliser sur les urines du matin, l’hormone HCG y étant la plus concentrée à ce moment là. Attention, un test qui vous indique que vous n’êtes pas enceinte peut se tromper, l’inverse n’étant pas possible. Les tests de grossesse urinaires ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. 

Le test de grossesse par prise de sang

Beaucoup plus fiable qu’un test, le dosage hormonal avec une prise de sang en laboratoire. Il permettra d’avoir le taux exact d’HCG et donc de déterminer la date présumée de début de grosssesse et par extension, le jour de l’accouchement.

Il existe enfin un dernier type de test de grossesse. C’est le test de grossesse salivaire, disponible à la vente sur internet. Attention, sa fiabilité n’est pas encore complètement prouvée.

Quand faire un test de grossesse

Le plus tôt est le mieux ! Dès que vous ressentez les premiers symptômes de grossesse et au moins une semaine après le dernier rapport non protégé, c’est le moment idéal pour avoir une indication fiable. Si vous avez subi une fausse couche ou une IVG il y a quelques semaines, attention, le résultat positif n’est peut être pas significatif, le niveau d’hormones restant élevé dans les semaines qui suivent ce type d’incident.

Exemples de faux positifs et de faux négatifs

Le test positif:

Le test de grossesse peut révéler un faux positif si par exemple vous avez ingurgité certains neuroleptiques, si vous nettoyé le bocal contenant votre urine avec un détergent ou si votre urine contient du sang. 

Le test négatif:

Le test de grossesse peut révéler un faux négatif si par exemple si vous souffrez d’une infection urinaire, si vous réalisez votre test après avoir absorbé une grande quantité d'eau ou si vous présentez un début de grossesse extra-utérine

Par enceinte.com