Vous êtes ici

Symptômes de la fausse couche

symptômes de la fausse couche

Les symptômes de la fausse couche ne sont pas toujours connues de toutes les femmes. Pourtant, savoir les reconnaître peut souvent permettre de prévenir, voire d'empêcher la fausse couche.

Les symptômes de la fausse couche : quand les ressent-on ?

Les symptômes de la fausse couche ne sont pas toujours les mêmes d'une femme à l'autre. Mais surtout, ces symptômes varient selon le moment de la grossesse. C'est pourquoi d'ailleurs on parle de fausse couche précoce ou de fausse couche tardive après trois mois de grossesse.

Les symptômes de la fausse couche à la loupe

Pertes de sang

Parmi les symptômes de la fausse couche les plus évidents, on note les pertes de sang. Là encore, ces pertes peuvent être très différentes d'une femme enceinte à l'autre. Certaines femmes vont avoir des pertes noirâtres auxquelles s'ajoutent des pertes vaginales quand d'autres vont seulement avoir des pertes roses ou rougeâtres. Certaines femmes auront des pertes sanguinolentes abondantes et d'autres pas.
Plus les pertes de sang sont abondantes et continues et plus de tels symptômes de la fausse couche invitent à prendre rapidement contact avec son médecin. 

Douleurs abdominales et les crampes

Autres symptômes de la fausse couche : les douleurs abdominales et les crampes. Celles-ci deviennent de plus en plus importantes et continues. Elles sont alors annonciatrices d'une fausse couche et là encore, mieux vaut rapidement consulter son médecin.

Disparition des signes de grossesse

Autre point important quand on passe en revue les symptômes de la fausse couche et qu'il faut avoir bien en tête : si au cours des trois premiers mois, on constate la disparition des signes de grossesse: seins qui se dégonflent, nausées qui disparaissent, cela peut être le signe d'une fausse couche. Il faut donc appeler son médecin assez vite pour confirmer ou infirmer le diagnostic de fausse couche.

Etourdissements

Des étourdissements sont également des signes possibles de fausse couche. A noter : plus la fausse couche avance et plus les symptômes mis en évidence plus haut se révèlent plus importants.

Les symptômes de la fausse couche : que faire quand on les ressent ?

Les symptômes de la fausse couche sont parfois confondus avec des événements normaux de début de grossesse. Une femme enceinte au cours de ses deux premiers mois de grossesse peut saigner à la date présumée de ses règles. Une femme enceinte qui a subi un toucher vaginal peut par ailleurs avoir quelques saignements après cet examen puisque son col est plus fragile. Quel que soit le signe, dès que la femme enceinte ressent que sa grossesse est problématique ou qu'elle ne sent plus son bébé bouger doit impérativement se rendre chez son médecin. Celui-ci diagnostiquera la fausse couche ou pas et enclenchera la suite des opérations.

Confirmer le diagnostic d'une fausse couche

échographie diagnostic fausse couchePour confirmer une fausse couche votre médecin vous prescrira une prise de sang pour vérifier votre taux HCG et une échographie.
La baisse ou la stagnation du taux de l'hormone HCG indique la fin d'une grossesse et donc la fausse couche imminente. Si les symptômes de la fausse couche sont confirmés par le médecin, il est conseillé de rester allongée et de se reposer au maximum. Il est également fortement recommandé de ne plus avoir de relations sexuelles.

Traitements de la fausse couche

Dans une grande majorité des cas la fausse couche se fait sans aucune intervention, l'expulsion du sac embryonnaire se fait naturellement. Une échographie de contrôle est réalisée pour vérifier si la fausse couche s'est faite naturellement. Si celle-ci n'est pas evacuée naturellement votre médecin vous oriente vers un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale.

Un traitement médicamentaux provoque des contractions utérines permettant d'expulser le sac embryonnaire.
Intervention chirurgicale: curetage
ou aspiration, ce sont les deux moyens de finaliser une fausse couche. 

Bref, les symptômes de la fausse couche sont nul doute ceux que toute femme se refuse à reconnaître. Or, seul le médecin peut identifier une possible fausse couche. Du coup, même si l'angoisse est au rendez-vous, tâchez de ne pas trop paniquer avant d'avoir eu le diagnostic final.

Par enceinte.com

Mis à jour le 7 Décembre 2016