Vous êtes ici

Jour J : le rôle du papa

Le Jour J, en clair, lorsque vous accouchez, le rôle du papa, longtemps réduit à néant, est désormais revenu sur le devant de la scène. Avant, pendant et après l'accouchement, le papa a toute sa place.

Le jour J : papa met en condition la future accouchée

Car oui, le jour de l'accouchement, la future maman n'a pas forcément les réflexes qu'elles a pourtant révisés et acquis lors des séances de préparation à l'accouchement.
Le stress, la joie, la panique, la future maman étant empreinte de mille et une émotions en même temps, elle est parfois tout simplement dépassée.
Le papa a donc un rôle à jouer dès que sa compagne perd les eaux. Il va en effet lui servir de pense-bête, de guide pour vivre son accouchement en toute sérénité.
Il va être présent pour lui rappeler ce qu'elle a à faire et les étapes qui l'attendent.

Le jour J : papa champion en salle de travail

Le jour J, la salle de travail va finalement être le lieu où tout se passe. Le père a donc toute sa place dans cette salle. Si il y a quelques années, il en était évincé, aujourd'hui, le corps médical insiste souvent sur sa présence. De même que les papas sont invités à participer en amont notamment lors des séances de préparation à l'accouchement, le jour J, en salle de travail, certains pères se montrent particulièrement actifs. Ils participent aussi au bon déroulé de l'accouchement.
Seule condition : ne pas forcer les pères un tantinet inquiets. Les futurs papas doivent se sentir en confiance. On ne doit pas leur imposer une présence aux côtés de leur compagne. Plus celle-ci est naturelle, plus le rôle du père sera décisif dans la suite des événements. Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir le papa couper lui-même le cordon ombilical.

Le jour J : les conseils de ceux qui l'ont fait

Les papas qui ont vécu l'accouchement de leur compagne racontent volontiers le bonheur que cela a représenté pour eux. Ils n'en oublient pas pour autant de donner quelques conseils aux futurs papas. D'abord, le papa doit garder son sang froid. Il doit anticiper certaines images comme la vue du sang ou autre. Il doit aussi savoir combler le vide.
Car avant que bébé ne pointe le bout de son nez, maman va rester allongée en proie à la douleur des contractions.
Dès lors, en racontant des histoires, des blagues, en détournant l'attention de la maman, le père joue un rôle formidable puisqu'il permet à la maman de ne plus se focaliser sur sa douleur.
Côté énergie, il faut aussi être bien reposé. Prévoir des petites choses à grignoter et des pièces pour aller se prendre un café à la machine sont parfaits pour garde la pêche tout au long de l'accouchement.
Autre conseil aux papas pour le jour J : soyez doux avec votre future compagne. Sous l'effet du stress, elle pourra sans doute vous envoyer balader, ronchonner, voire pire être agressive.
Votre rôle : la détendre, au moyen de caresses mais aussi de petits massages.
Et puis surtout soyez un vrai supporter : encouragez votre femme, accompagnez-la dans les gestes comme dans les respirations.

Enfin, après l'accouchement, le rôle du père continue. Il est notamment celui qui fait valoir les envies de sa compagne, qu'il s'agisse d'allaiter ou de ne pas subir d'épisiotomie. Conclusion : le papa a un rôle indispensable à jouer le jour J.