Vous êtes ici

Les traitements de l'infertilité

soigner l'infertilité - les traitements pour l'infertilité

Une fois le diagnostic d’infertilité posé, on panique et on déprime. Pourtant, sachez que dans la plupart des cas d’infertilité, il existe plusieurs solutions médicalisées qui permettent de résoudre le problème. Si ces techniques sont plus ou moins contraignantes, elles ont toutefois largement été éprouvées.
Les 3 principales étant : la stimulation ovarienne, l’insémination artificielle et la FIV. 

La stimulation ovarienne 

la stimulation ovarienne

3 traitements pour la stimulation ovarienne

Vous ovulez mal ou pas du tout, c’est vers cette première technique que vous allez être amenée. La stimulation ovarienne consiste à stimuler la production d’ovocytes. C’est la première étape dans les traitements contre l’infertilité.
En pratique, la stimulation ovarienne peut concerner 3 traitements : à base de médicaments, d’injection d’hormones ou de pompe à LRH.
La grossesse aboutit souvent dans les 4 premiers mois d’un traitement par stimulation ovarienne. Des échographies permettent de surveiller la croissance des follicules et des prises de sang, le taux d’oestradiol. 

L’insémination artificielle 

insémination artificielle

Insémination artificielle: une technique rapide et indolore

En cas de problèmes lors des rapports sexuels (problèmes de glaire cervicale ou nombre insuffisant de spermatozoïdes) ou d’obstacles au niveau du col de l’utérus, vous serez souvent dirigée vers la technique de l’insémination artificielle. C’est la technique de procréation médicale assistée la plus simple et la plus ancienne.

En pratique, il va s’agir d’introduire du sperme (celui de votre conjoint ou d’un donneur) dans l’appareil génital de la femme. Une insémination artificielle permet d’aboutir à 10 à 15 % de grossesses par cycle. Au bout de 6 essais, on a une chance sur deux de tomber enceinte. 


La fécondation in vitro - FIV

fécondation in vitro - fiv

FIV: fécondation en laboratoire

C’est souvent la dernière étape d’un traitement de procréation médicale assistée (PMA). Si les stimulations ovariennes ou les inséminations n’ont pas fonctionné ou si la femme a un problème lié aux trompes, la FIV devient la seule solution. La FIV consiste à recréer en laboratoire une fécondation naturelle. Les ovocytes sont recueillis après stimulation ovarienne tandis que le sperme est recueilli après masturbation. Ovocytes et spermatozoïdes sont réunis dans une éprouvette pour la fécondation. Si elle fonctionne, on place des embryons dans l’utérus de la femme.


 


La FIV par micro-injection (ICSI) est privilégiée en cas de cas graves d’infertilité masculine. On va injecter un spermatozoïde unique directement dans le cytoplasme de l’ovule. En clair, on force la fécondation.

 

 

Air Precision 2017

Par enceinte.com

Mis à jour le 24 Décembre 2016