Vous êtes ici

Les oestrogènes hormones de grossesse

les oestrogènes hormones de la grossesse

Les oestrogènes, vous les connaissez, car ce sont avec la progestérone, les hormones qui font partie du cycle menstruel habituel. Certaines femmes d'ailleurs les supportent mieux que d'autres. Mais pendant la grossesse, les oestrogènes sont également présentes et interviennent à plus d'un niveau, entraînant des modifications plus ou moins bien vécues par la future maman.

Les oestrogènes : des hormones présentent dès l'ovulation

Les oestrogènes, avant même la grossesse, sont présentes lors de l'ovulation. A ce moment là, ce sont ces hormones qui permettent la production de ce qu'on appelle le fameux corps jaune. En clair, les oestrogènes sont responsables de la production des ovules, lesquels lorsqu'ils seront fécondés donneront naissance au bébé. On comprend alors le rôle vital joué par ces hormones dites hormones de la féminité.

Les oestrogènes : un taux en constante augmentation

Sitôt qu'il y a fécondation et donc grossesse, on constate en effet que le taux d'oestrogènes sécrété va en augmentant de façon importante. Le saviez-vous ? Les taux d'oestrogènes pendant la grossesse peuvent être de mille fois supérieurs à ceux enregistrés à la normale. C'est dire !

A quoi servent les oestrogènes pendant la grossesse

Les oestrogènes produites pendant les 9 mois de la grossesse contribuent à la maturation du col de l'utérus et assure aussi dans le même temps le bon développement du foetus. C'est en effet sous l'actions de ces hormones que vos ligaments comme vos tendons s'assouplissent.
Au final, l'utérus, grâce à l'action des oestrogènes, va passer de 50 grammes à 1 kilo.
C'est aussi grâce à ces hormones que le placenta se développe pour assurer son rôle vital auprès du foetus.

Avec la progestérone, les oestrogènes participent aussi à préparer le corps à l'allaitement. Après l'accouchement, le taux d'oestrogènes chute brutalement, ce qui entraîne souvent une dépression post-partnum.

Oestrogènes et petits maux de grossesse

Oestrogènes et petits maux de grossesseCar on le dira jamais assez mais si vous êtes autant à cran en début de grossesse, vous le devez sans nul doute aux oestrogènes. Elles provoquent un ras de marée hormonal, responsable dans la plupart des cas de changements d'humeurs fréquents. Passer du rire aux larmes, mais aussi voir ses seins augmenter de volume, avoir la sensation de jambes lourdes, se voir affublée d'un masque de grossesse ou d'une ligne brune au niveau du bas ventre, voilà autant d'effets désagréables de la grossesse que l'on doit aux oestrogènes.
Si ces hormones jouent en revanche un rôle positif quant à la qualité des cheveux, des ongles et de la peau, elles aussi leurs effets pervers, pouvant entraîner l'apparition de vergetures. A cause d'elles enfin, ajoutons des problèmes de rétention d'eau, de digestion difficile et autres ballonnements, dégoûts, nausées.

Si les oestrogènes jouent un rôle très visible et très marqué pendant la grossesse, reste à savoir que ce ne sont pas les seules hormones à agir pendant ces 9 mois. Progestérone, prolactine, HLP, ocytocine, d'autres hormones ont aussi leur mot à dire !

Par enceinte.com

Mis à jour le 4 Janvier 2017