Vous êtes ici

Les examens pour diagnostiquer l'infertilité et la stérilité

examens pour diagnostiquer l'infertilité et la stérilité

Si cela fait déjà beaucoup de temps que vous essayez d’avoir un enfant et que rien ne bouge, peut-être est-il temps de faire un diagnostic pour savoir si vous ne rencontrez pas des troubles de fertilité ou un problème de stérilité. Les examens que l’on demande s’adresse aux deux partenaires. Voici les examens pour diagnostiquer l'infertilité et la stérilité

La courbe de température pour repérer un trouble de l'ovulation 

Le gynécologue va en effet vous demander de prendre votre température tous les jours à la même heure. Objectif : mesurer votre cycle sur la durée et la régularité. Le gynécologue au bout de quelques cycles pourra déterminer si votre courbe présente une anomalie. Dans ce cas, vous serez dirigée vers un bilan hormonal. 

Utilisez notre courbe de température en ligne qui détecte votre période d'ovulation. Notre courbe est imprimable, vous pourrez ainsi la montrer à votre gynécologue

Le bilan hormonal : un examen sanguin 

Le bilan hormonal vous est demandé pour s’assurer que vos ovaires sont opérationnels. On mesure alors les taux de FSH, LH et oestradiol. Le bilan hormonal est par ailleurs important en cas de stimulation ovarienne, insémination artificielle ou FIV. 

Le test de Hühner : le bilan d'infertilité du couple

Après un rapport sexuel, Le test post-coïdal permet d’étudier la qualité de la glaire cervicale et l’évolution des spermatozoïdes. Le test de Hühner se pratique 4 à 12 heures suivant le rapport sexuel, en position allongée et sans recourir à une douche vaginale. 

L’hystérosalpingographie pour un bilan d'infertilité

C’est une radio des trompes et de l’utérus. L’examen a pour but de détecter une malformation des trompes ou de l’utérus ou une infection. On regarde aussi si les trompes sont bouchées. Si tel est le cas, l’examen va servir à les déboucher. Une hystérosalpingographie dure 1 heure. 

La coelioscopie test de fertilité de la femme

C’est un examen qui permet de regarder l’extérieur de l’utérus, les trompes, leur pavillon et les ovaires. Il sert aussi à contrôler la perméabilité des trompes. 

L’examen gynécologique et l’échographie pelvienne

Frottis, toucher vaginal, examen au spéculum, telles sont les étapes d’un examen gynécologique. Il peut donner lieu à une échographie pelvienne pour s’assurer de la viabilité des ovaires et de l’utérus. 

Le spermogramme pour évaluer la fertilité masculine

Comme son nom l’indique, cet examen est un test de fertilité masculine. Objectif : s’assurer de la qualité du sperme et de l’absence d’infection. Pour ce faire, l’homme doit se rendre en laboratoire, après 3 jours d’abstinence sexuelle, puis donner son sperme après masturbation. Des examens complémentaires peuvent être demandés comme une échographie des voies génitales, des dosages hormonaux pour vérifier qu’il y a une sécrétion suffisante de testostérone ou l’examen du caryotype pour détecter une éventuelle anomalie génétique. 

 

 

Par enceinte.com

Mis à jour le 24 Décembre 2016