Vous êtes ici

Le don de sang de cordon après accouchement

don de cordon

Le don de sang de cordon après accouchement est un phénomène peu connu en France. Pourtant, ce geste n'est pas banal puisqu'il peut permettre de sauver des vies. Appelé aussi don du sang placentaire, le don de cordon après accouchement est un acte de santé solidaire auquel réfléchir avant le jour J.

Le don de sang de cordon après accouchement : qu'est-ce que c'est ?

Le don de sang de cordon après accouchement consiste toute simplement à faire don du sang du cordon ombilical de son bébé. Le sang placentaire issu de ce don de cordon après accouchement va ensuite permettre de soigner des personnes atteintes de maladies graves, du type lymphome, maladies myélo-prolifératives, leucémie, maladie génétique ou des personnes souffrant de déficience immunitaire.

Le don de sang de cordon après accouchement s'apparente en fait à une alternative à la greffe de moelle osseuse. Cette démarche comprend un avantage majeur : en effet, moins de risque de rejet que lors d'une greffe puisque les cellules circulant à la naissance sont immatures et ne peuvent s'apercevoir que le receveur est différent. Autre point positif : les donneurs compatibles sont donc plus faciles à trouver puisque dans un don de cordon après accouchement, on ne recherche pas forcément une compatibilité parfaite.

Le don de sang de cordon après accouchement en pratique

Un acte volontaire, anonyme et gratuit

En clair, c'est à chaque future maman de se poser la question du don dès le début de la grossesse. C'est donc un acte de santé publique solidaire et salvateur dans bien des cas. Si vous vous décidez pour un don de cordon après accouchement, il vous faut choisir impérativement une maternité qui pratique ce geste. En général, il s'agit des maternités issues du réseau Français de sang placentaire.

Ensuite, vous avez un entretien avec un médecin spécialiste. Vous subirez deux analyses sanguines, une fois au moment de l'accouchement et une fois 3 mois après l'accouchement. Objectif : vérifier que vous n'avez contracté aucune infection.

 

Le sang de cordon est prélevé dans les minutes qui suivent l'accouchement

don de sang de cordon a la naissance


Le prélèvement a lieu dans les minutes qui suivent l'accouchement, une fois que le cordon ombilical a été coupé tandis que le placenta est toujours dans l'utérus.

Le sang issu de ce son est ensuite envoyé à une banque de sang placentaire puis analysé. Il sera enfin congelé dans de l'azote liquide.

Attention : méfiez-vous des banques privées qui ne sont là que pour faire de l'argent et donc n'utilisent pas le sang issu du don de cordon de façon sécurisée et optimale.

 

Le don de sang de cordon après accouchement : les risques

Sachez que si vous souhaitez faire un don de cordon après votre accouchement, ce geste n'est pas absolument pas dangereux pour vous. C'est également un acte complètement indolore. Concernant le bébé, pour lui non plus, le don de cordon après accouchement ne présente aucun danger.

Le don de sang de cordon après accouchement : les contre-indications

Si le don de sang de cordon après accouchement est une pratique facile et sans risque, il arrive parfois que le geste soit refusé à la maman. Parmi les contre-indications au don de cordon après accouchement, on note :
Une maladie génétique de la mère
Une maladie auto-immune
Une maladie cancéreuse
Complications au cours de la grossesse

Une mère qui a moins de 18 ans
Une fratrie dont l'un des membres souffre d'une maladie génétique ou d'une pathologie hématologique,
un père inconnu ou avec des antécédents de maladies ou anomalies génétiques ou la survenue d'un dysfonctionnement au niveau du développement intra-utérin sont d'autres contre-indications au don de sang placentaire.
Un accouchement avec complications empêche également le don de cordon après accouchement.

Par enceinte.com

Mis à jour le 22 Novembre 2016