Vous êtes ici

La péridurale

peridurale

La péridurale est cette opération qui consiste en une piqûre destinée à atténuer la douleur de l'accouchement. Si la pratique est largement éprouvée en France aujourd'hui, certaines futures mamans se posent encore des questions. Alors, péridurale ou pas ? Toutes les réponses aux questions que vous posez sont ici !...

La péridurale : définition

La péridurale est en fait une opération d'anesthésie. Elle consiste en une piqûre d'anesthésiant dans le bas du dos. Objectif : anesthésier les nerfs situés au niveau de l'utérus et du périnée. Lors d'un accouchement classique, la poussée du bébé vers la sortie engendre des contractions violentes. C'est donc pour éviter à la future maman d'enfanter dans la douleur qu'a été initiée cette intervention.
En moins d'un quart d'heure, les contractions dites de travail deviennent faciles à supporter, c'est la preuve que la péridurale a donc fonctionné et fonctionne bien. De quoi vous consacrer pleinement à votre accouchement sans penser à la douleur. Actuellement, c'est plus d'une femme sur deux qui choisit d'accoucher sous péridurale.

La péridurale en pratique

La péridurale comme toute intervention médicale s'anticipe. C'est notamment lors de vos derniers rendez-vous de grossesse que vous aurez la possibilité de faire le choix de la péridurale et de rencontrer dans la foulée le médecin anesthésiste. Lors de cet entretien, celui-ci devra s'assurer qu'il n'y a aucune contre-indication à ce que la femme enceinte fasse l'objet d'une péridurale. 

Quelles sont les contre-indications de la péridurale?

La péridurale est contre-indiquée chez les patientes qui présentent :
- une scoliose
- une infection au niveau du dos
- des troubles neurologiques
- de la fièvre
- des troubles au niveau de la coagulation du sang

Autant de cas de figure où le médecin préfèrera éviter de pratiquer une péridurale. On peut procéder à la péridurale jusqu'à ce que le col de l'utérus soit dilaté jusqu'à 6-7, au-delà, il est impossible d'effectuer la péridurale. La patiente arrondit son dos. Une première anesthésie a lieu avant que l'infirmier pose un cathéter dont le rôle est de diffuser le produit anesthésiant en continu. La péridurale n'est pas douloureuse, à condition de se détendre.

La péridurale : dangereux ou pas ?

La péridurale est largement éprouvée en France. Beaucoup de femmes enceintes hésitent encore avant de recourir à une péridurale. Auparavant, on évoquait volontiers le risque de paralysie. Aujourd'hui, ce risque est nul puisque la piqûre est réalisée à distance de la moelle épinière.

Autre point : la péridurale ne comporte aucun risque pour le bébé puisque le produit anesthésiant passe en quantité infime dans le sang. Quant aux risques de césarienne ou d'utilisation des forceps, ceux-ci sont minorés puisque désormais les équipes médicales maîtrisent parfaitement les produits et le bon dosage.

Quels sont les effets secondaires de la péridurale 

Il arrive parfois que la péridurale provoque des effets secondaires qui sont passagers et sans conséquence pour la maman

- les jambes lourdes
- une baisse de la tension
- une douleur à l'endroit de la ponction entrainant un mal de dos
- vertiges
- une gène pour uriner 

La péridurale et ses avantages

Le premier avantage et non des moindres de la péridurale est l'absence de douleur lors de l'accouchement. Ensuite, si épisiotomie ou autres points de suture il y a, là encore, pas de douleur ressentie chez la patiente. Grâce à la péridurale, l'accouchement gagne en sérénité, ce qui vaut autant pour la mère que pour le père. La péridurale permet à la maman de récupérer plus vite post accouchement.

- la péridurale supprime les douleurs causées par les contractions
- si vous devez avoir une césarienne le cathéter est déjà installé
 

La péridurale : ses alternatives

La péridurale est la bonne solution pour les femmes désireuses d'accoucher sans douleur. Mais pour d'autres, il est important de vivre l'accouchement au naturel. Dès lors, elles vont miser sur d'autres méthodes pour apprendre à gérer leur douleur : haptonomie, yoga, sophrologie, acupuncture et massages.

Par enceinte.com