Vous êtes ici

La glaire cervicale

La glaire cervicale, un terme scientifique mais qui revêt pourtant un aspect pratique : déterminer son pic de fertilité. Connaître ses différents aspects est en effet un plus quand on veut mettre en route une grossesse.

La glaire cervicale en quelques mots

La glaire cervicale est une sécrétion du col de l'utérus et qui, selon l'aspect, permet de déterminer le moment du cycle qui correspond à l'ovulation. La glaire cervicale est l'indicateur de fertilité par excellence. Appelée aussi mucus cervical, elle est sécrétée pendant environ 6 jours. La glaire cervicale prend l'aspect d'une matière visqueuse et qui change d'aspect selon les étapes du cycle menstruel.

Si la glaire cervicale est un bon point de repère pour faire un enfant, elle a aussi un rôle protecteur. Elle est située à la porte du col de l'utérus et sert donc à empêcher les bactéries et les germes d'investir le col. Elle permet aussi de faire le tri entre les bons et les mauvais spermatozoïdes. 
Vous êtes habituée aux pertes blanches ? Celles-ci correspondent à la fameuse glaire cervicale.

La glaire cervicale : un rôle et un aspect qui évoluent au fil du cycle

La glaire cervicale change d'aspect en fonction du moment du cycle menstruel. Juste après les règles, la glaire cervicale prend cet aspect de blanc d'oeuf. Sous l'effet des œstrogènes, elle est alors sécrétée de façon plus importante et est aussi plus humide.

Son PH augmente de telle façon à favoriser le passage des spermatozoïdes qui ne supportent pas le contact du milieu acide. La glaire cervicale nourrit aussi les spermatozoïdes en leur apportant les nutriments nécessaires à leur survie.

Au moment de l'ovulation, la glaire cervicale devient plus humide, voire liquide. Elle est transparente. La glaire cervicale va ensuite s'épaissir et ne sera donc plus propice à la fertilité. Sa couleur tirera vers le blanc ou le jaune. Son PH redevient faible. Elle redevient alors un barrage contre le passage des bactéries, des germes et des spermatozoïdes.

La glaire cervicale : à bien observer pour tomber enceinte

Repérer les différents aspects de la glaire cervicale vaut souvent parfois mieux que l'achat d'un test d'ovulation. Un petit test suffit pour déterminer le moment exact et idéal de votre fertilité. Vous prenez un peu de glaire cervicale entre le pouce et l'index et vous cherchez à l'étirer. Si elle s'étire sans se rompre, alors, cela indique que vous devez y aller !

Glaire cervicale et contraception

Beaucoup de couples qui se refusent à une méthode chimique de conception utilisent l'observation de la glaire cervicale comme contraceptif naturel. Attention, il s'agit de bien connaître son corps.

C'est la méthode Billings, fondée dans les années 70, et qui repose sur l'engagement du coupe autour d'une méthode naturelle où dialogue et abstinence lors des périodes à risque s'imposent. La méthode Billings d'observation de la glaire cervicale est également plébiscitée par les couples ayant des problèmes de fertilité (hypofécondité).

Glaire cervicale et test de Hühner

Lorsqu'un couple pense avoir des problèmes de fertilité, il est soumis à un bilan de fertilité. Celui-ci comprend plusieurs tests dont le test post-coïtal de Hühner. Le principe : observer la réaction des spermatozoïdes en contact avec la glaire cervicale. Le test de Hühner est complémentaire au spermogramme.

Maintenant que vous savez tout ou presque sur la glaire cervicale, il ne vous reste plus qu'à vous observer, à analyser et à passer à l'action !

Par enceinte.com