Vous êtes ici

La césarienne de convenance

la cesarienne de convenance

La césarienne de convenance est aussi appelée césarienne programmée. Elle est de plus en plus demandée par les futures mamans, notamment celles qui ont une activité professionnelle intense. Certains médecins et certaines associations sont pour, d'autres au contraire bannissent l'idée même de césarienne de convenance.

La césarienne de convenance : le fait des mamans hyperactives

La césarienne de convenance ou programmée est le fait effectivement des mamans. En clair, ce sont elles qui vont demander à leur médecin accoucheur de provoquer l'accouchement à une date programmée et fixe.

Alors, qui demande le plus les césariennes de convenance ? 

cesarienne de convenance et présence du papaC'est simple, il s'agit de mamans ayant souvent une occupation professionnelle dense et des responsabilités à haut niveau et qu'elles ont donc du mal à "lâcher". Mais les mères qui demandent une césarienne de convenance sont aussi des femmes déjà maman et pour l'organisation de la famille le jour J, là encore, elles préfèrent programmer leur accouchement et opter pour une césarienne. En fixant ainsi la date de l'accouchement à l'avance, le jour J est maîtrisé et il est donc plus facile de gérer notamment la garde des autres enfants ou de prévenir au mieux ses équipes.
Le papa peut aussi mieux s'organiser pour être là le jour J. Il arrive aussi que certains médecins acceptent volontiers de programmer un accouchement et donc de pratiquer des césariennes de convenance car cela leur permet aussi de gérer leur agenda et donc pourquoi, de s'éviter de devoir accoucher un jour férié par exemple.

Des raisons parfois médicales conduisent à une césarienne de convenance

Si la césarienne de convenance est souvent motivée par des raisons qui dépassent le cadre médical, il arrive aussi que certaines mamans souhaite prendre cette mesure pour des raisons d'ordre obstétrique. Ainsi, une maman qui a déjà vécu un accouchement précédent difficile et avec de lourdes conséquences comme une déchirure longue à cicatriser ou violent avec l'utilisation des forceps par exemple demandera plus facilement une césarienne de convenance.
De même une femme ayant subi un traumatisme comme un viol ou des attouchements sexuels, on le comprend, ne souhaitera pas vivre un accouchement par voie basse. Enfin, une maman dont l'enfant se présente par le siège sera aussi plus facilement candidate à une césarienne programmée.


Le déroulement de la césarienne programmée

Si le jour J est décidé à l'avance, en revanche, le déroulé de la césarienne de convenance s'effectue comme n'importe quelle autre césarienne. La patiente pourra choisir soit une péridurale soit une anesthésie générale. Ensuite, la césarienne consiste en une incision verticale, entre le nombril et le pubis. Le médecin va écarter avec les doigts les muscles de l'abdomen puis percer la poche des eaux avant d'extraire le bébé. Au total, une césarienne de convenance ou non dure en moyenne une heure.

Et après une césarienne de convenance ?

C'est simple, la maman, comme dans n'importe quel cas de césarienne reste environ une semaine à la maternité. Loin des idées reçues, la césarienne, même de convenance, n'entraîne pas forcément des douleurs plus vives que lors d'un accouchement classique, par voie basse. Enfin, la maman peut rapidement reprendre une activité physique de façon modérée.

Contre la césarienne de convenance

Si la césarienne de convenance présente l'avantage de mieux s'organiser, elle comporte aussi des risques à avoir en tête avant de prendre la décision. D'abord, la césarienne de convenance engendrerait plus de risques d'hémorragies, de phlébites ou d'embolies pulmonaires qu'un accouchement par voie basse.
Quant au bébé, né d'une césarienne de convenance, il semblerait qu'il soit plus sujet aux problèmes respiratoires et à l'asthme. Ajoutons aussi le fait qu'une césarienne de convenance coûte plus cher à la société qu'un accouchement naturel. Enfin, l'argument imparable repose sur l'effet de surprise. Car si on programme son accouchement, il n'y a donc plus de place à la surprise. L'aventure même de la vie humaine et ses secrets n'a donc plus de sens et dans une société où tout est maîtrisé, c'est bien dommage de ne plus rêver en attendant bébé !

Par enceinte.com

Mis à jour le 9 Novembre 2016