Vous êtes ici

L'amniocentèse

amniocentese

Vous êtes enceinte et le médecin vous recommande de pratiquer une amniocentèse. Pas de panique, même si cet examen comporte un risque pour le bébé, il est largement maîtrisé en France. Retour en détails sur l’amniocentèse. 

Pourquoi faire une amniocentèse

En général, le médecin qui suit une grossesse, recommande à la maman d’effectuer une amniocentèse dans le cas où le tri test (supérieur à 1/250) ou l’échographie (mesure de la clarté nucale) auraient révélé une anomalie foetale menaçant le bon développement de bébé. De même, si vous présentez des facteurs de risque de maladie génétique notamment (cas de trisomie 21 dans votre famille ou révélé lors d’une grossesse précédente), là aussi, le médecin vous ordonnera une amniocentèse. 

De manière général et systématique, l’amniocentèse est indiqué pour les femmes de 38 ans et plus, celles porteuses de maladies héréditaires, ayant été en contact de maladies infantiles en tout début de grossesse.
Dans tous les cas de figure, l’amniocentèse est un examen qui peut être fortement recommandé mais pas obligatoire. C’est à chaque maman de décider en son âme et conscience. 

L'amniocentèse, c'est quoi ?

L’amniocentèse est un examen qui consiste à prélever du liquide amniotique. Objectif : réaliser le caryotype du bébé et déterminer d’éventuelles anomalies chromosomiques. Si une telle anomalie comme la trisomie 21 est révélée au cours de l’examen, les parents peuvent alors décider d’un avortement thérapeutique. 

Les étapes de l'amniocentèse

L’amniocentèse a lieu en général au cours du quatrième mois de grossesse. Si vous présentez un facteur héréditaire, il se peut que vous réalisiez votre amniocentèse vers la dix-septième semaine d’aménorrhée. L’amniocentèse a lieu à l’hôpital en milieu stérile. Le médecin va introduire une fine aiguille dans le ventre. Il va prélever environ 20 millilitres de liquide amniotique. Pendant toute la durée de l’examen, le placenta et l’embryon sont surveillés via échographie. Le liquide est envoyé pour analyse au laboratoire. Anomalie chromosomique, maladie héréditaire ou malformation, autant de renseignements délivrés par une amniocentèse. Il faut attendre deux semaines environ pour avoir les résultats. L’amniocentèse se fait sans anesthésie. Elle n’est pas douloureuse. Vous devrez en revanche vous reposer dans les 48 heures qui suivent l’examen. L’amniocentèse est remboursée par la sécurité sociale. 

Les risques de l'amniocentèse

Même si l’amniocentèse est aujourd’hui une pratique courante et maîtrisée en France, elle comporte néanmoins des risques minimes pour le bébé. Dans 0,5 à 1% des cas, l’amniocentèse peut se conclure par un avortement spontané. L’aiguille peut parfois aussi toucher le cordon, le fœtus ou le placenta. Dans d’autres cas rares, il peut aussi survenir une infection. 

 

Air Jordan XIV High

Par enceinte.com

Mis à jour le 11 Décembre 2016