Vous êtes ici

Devenir maman après 35 ans

devenir maman après 35 ans

Devenir maman après 35 ans, c'est un rêve pour beaucoup de femmes aujourd'hui. Plusieurs raisons expliquent cette décision et cette envie. En effet, des études tardives, des vies sentimentales bouleversées et la tendance aux familles recomposées, autant d'événements qui dont que devenir maman après 35 ans ne soit plus de l'ordre de la lubie mais bel et bien d'une nouvelle réalité sociale et sociétale.

Devenir maman après 35 ans : facile ou pas ?

Devenir maman à 35 ans même si c'est un projet voulu à 200% n'est pas pour autant chose facile. On le sait, la fécondité et le taux de chance de tomber enceinte décline avec l'âge. Pour rappel : aux alentours de 25 ans, vous avez 25% de chance de tomber enceinte par cycle menstruel. Ce pourcentage se réduit à 12% si vous avez 35 ans et à 40 ans, il tombe à 6% seulement. Devant de tels résultats, on imagine que devenir maman après 35 ans en effraie plus d'une. Et pourtant, la France compte de plus en plus de mamans de plus de 35 ans et pas seulement, parmi les célébrités.

Devenir maman après 35 ans : mode d'emploi

Devenir maman après 35 ans implique donc que l'on va vivre ce qu'on appelle une grossesse tardive. Et qui dit grossesse tardive dit suivi.
Dès lors, si vous tombez enceinte après enceinte après 35 ans, sachez qu'effectivement, certains risques sont présents, à la fois pour vous et pour la santé de votre futur bébé.

Les risques d'une grossesse tardive

grossesse tardive et amniocentèseAinsi, le premier risque concerne la trisomie 21. Face à ce risque, vous allez donc subir une amniocentèse, proposée systématiquement après 38 ans, dès le troisième mois.
Le diagnostic prénatal est donc nécessaire si on veut devenir maman après 35 ans et il ne doit pas être pris à la légère.
Il permet d'anticiper certaine pathologies ou malformations et de prendre ensuite les bonnes décisions comme un avortement thérapeutique.
Quant à votre santé, sachez aussi qu'après 35 ans et enceinte, vous augmentez votre pourcentage de risque de faire de l'hypertension ou de déclencher une toxémie gravidique. Il en va de même pour le diabète gestationnel. là encore, vous serez beaucoup plus surveillée que si vous aviez moins de 35 ans, avec des examens plus fréquents. Au quotidien, porter un enfant après 35 ans implique une grossesse plus fatigante. Problèmes de dos, de circulation, fatigue, sont en effet plus importants qu'avant 35 ans.


De même, le risque de fausse couche est plus élevé chez la femme de plus de 35 ans. D'où l'intérêt de détecter au plus tôt la grossesse et de pratiquer plusieurs examens lors du premier trimestre pour rassurer la future mère souvent angoissée à l'idée de devenir maman après 35ans.

Devenir maman après 35 ans : l'accouchement

devenir maman après 35 ansDevenir maman après 35 ans entraîne-t-il alors un accouchement plus risqué ?
C'est la question que se posent beaucoup de femmes concernées par le sujet.
Ainsi, question accouchement, après 35 ans, on considère que le nombre de césariennes est deux fois plus élevé chez les primipares de plus de 38 ans.
En revanche, il est tout à fait possible aussi d'accoucher par les voies naturelles après 35 ans.
Les accouchements par le siège comme le risque d'hémorragie de la délivrance sont également plus fréquents lors d'accouchements après 35 ans.

Devenir maman après 35 ans : avantage ou inconvénient ?

Et bien ni l'un ni l'autre ! Devenir maman après 35 ans résulte souvent d'un choix. C'est donc en femme plus mature et assumée que vous allez donner naissance.
Certes, on se remet plus difficilement d'une grossesse après 35 ans mais on est aussi plus sereine face à ce nouveau rôle de maman et on ne l'aborde pas de la même façon, quand bien même on est déjà maman. Devenir maman après 35 ans est d'ailleurs vécu comme une réussite, un épanouissement et un réel aboutissement, notamment si on en croit les stars !

 

Plus d'infos sur le sujet: 

Par enceinte.com

Mis à jour le 8 Janvier 2017