Vous êtes ici

Descente d'organes après accouchement

prolapsus ou descente organes après l'accouchement

La descente d'organes après l'accouchement est très fréquente. Elle peut prendre différentes formes mais en tout cas, se traite très bien en France. La descente d'organes après l'accouchement est également appelée prolapsus.

Descente d'organes après accouchement : les causes

Si elle est souvent fréquente chez les femmes ménopausées, elle est aussi le fait de jeunes mamans. Elle s'explique par la distorsion du périnée. Le périnée joue le rôle de socle pelvien, en soutenant à la fois le vagin, l'utérus, la vessie et l'anus. Une femme qui a vécu plusieurs accouchements et dont les accouchements ont été difficiles et longs a plus de risque qu'une autre de subir une descente d'organes après l'accouchement.

Quels sont les signes d'une descente d'organes

prolapsus les signesEn général, elle se manifeste par une gêne mécanique. La personne qui subit une descente d'organes après l'accouchement connaît comme une sorte de pesanteur dans le bas du ventre. Elle pourra aussi avoir souvent envie d'uriner ou avoir des difficultés pour aller à la selle.

Porter un poids lourd ou tousser peut aussi entraîner une perte d'urine. C'est ce qu'on appelle l'incontinence urinaire due à la descente d'organes après l'accouchement. Dans le pire des cas, la femme en se regardant dans la glace pourra voir une boule sortir de son vagin.

Les rapports sexuels peuvent également être douloureux lors d'une descente d'organes après l'accouchement.
 

Descente d'organes après accouchement : le diagnostic

Pour diagnostiquer une descente d'organes après l'accouchement, le médecin va opérer un toucher vaginal. Il peut aussi utiliser un spéculum. L'examen ainsi pratiqué permet de se rendre compte rapidement du ou des organes qui sont affectés par le syndrome du prolapsus.

Comment prévenir et quels sont les traitements d'un prolapsus ?

Il peut effectivement s'anticiper par la pratique d'une activité physique. Une bonne hygiène de vie et une bonne rééducation du périnée suffisent souvent. Lorsque la descente d'organes après un accouchement est trop prononcée, le médecin va recommander une opération chirurgicale via coelioscopie ou par les voies naturelles.

Objectif : remonter les organes. Si vous ne souhaitez pas d'intervention chirurgicale, le médecin vous orientera vers le pessaire. il s'agit d'un cube gonflé ou anneau inséré dans le vagin. Ce type de traitement nécessite en revanche plusieurs soins particuliers et contraignants.

Descente d'organes après accouchement et après ?

Généralement, une descente d'organes après l'accouchement, lorsqu'elle est bien traitée, ne réapparaît pas. Plus elle aura été importante au départ et plus le risque de rechute est élevé.

En conclusion : la descente d'organes qui affecte les femmes après l'accouchement ou lors de la ménopause n'est donc plus une fatalité. Même si elle reste un tabou, elle nécessite cependant d'en parler au plus tôt avec son médecin.

Par enceinte.com

Mis à jour le 22 Novembre 2016