Vous êtes ici

PMA

La procréation médicalement assistée (PMA) en quelques mots

La PMA ou Procréation Médicalement Assistée est comme son nom l'indique un ensemble de techniques médicales qui vise à accompagner la procréation et donc, à aider les couples qui ne peuvent avoir un enfant naturellement.
Le saviez-vous ? En France, ce sont chaque année plus de 20 000 couples qui ont recours à une technique de PMA pour concrétiser leur désir d'enfant. La plupart des naissances issues de la PMA le sont grâce à un don de gamètes. De plus, la PMA caractérise essentiellement un don de gamètes provenant des deux membres du couple. On considère que le taux de réussite des méthodes de PMA est de l'ordre de 20% environ.

C'est en 1978 que naît le premier bébé éprouvette, Louise Brown par fécondation in vitro.

Pourquoi recourir à la procréation médicalement assistée

Les couples qui ont recours à la PMA sont des couples rencontrant un problème d'infertilité. Celle-ci peut être le fait de la femme ou de l'homme. Dans les deux cas, le médecin élabore un bilan d'infertilité pour déterminer la meilleure technique de PMA à mettre en oeuvre.

Première technique de PMA : l'insémination artificielle

C'est souvent la première étape d'un parcours de PMA car la plus simple à réaliser. L'insémination artificielle est notamment privilégiée lorsque l'homme a un souci de fertilité. La femme se voit alors introduire les spermatozoïdes de son compagnon dans l'utérus. Cette technique de PMA aboutit dans 75% des cas à une naissance. Dans le cas où le conjoint est stérile, on va alors recueillir les spermatozoïdes d'un autre donneur.

La fécondation in vitro : une méthode de PMA largement éprouvée en France

La FIV ou fécondation in vitro est souvent plébiscitée dans les cas où c'est la femme qui rencontre des problèmes de fertilité, voire de stérilité comme des trompes obstruées. La FIV consiste à prélever des ovules de la femme et à les mettre en culture dans un tube à essai. On introduit ensuite dans ces tubes les spermatozoïdes du conjoint. Le ou les embryons ainsi obtenus vont être ensuite réintroduits dans l'utérus de la femme.
La fécondation in vitro donne lieu à un taux de réussite d'environ 15 à 20%, avec le risque d'une grossesse multiple. La fécondation in vitro peut aussi ne consister qu'un l'injection d'un seul spermatozoïde dans l'ovocyte de la femme, on parle alors de FIV avec ICSI. Parmi les techniques de PMA, c'est la plus utilisée en France. Elle va être prédominante dans le cas où l'homme dispose de peu de spermatozoïdes ou de spermatozoïdes trop peu mobiles.

Les autres techniques d'assistance médicale à la procréation

Parmi les autres techniques de PMA auxquels les couples peuvent recourir, il y a le fameux don d'ovocytes, préconisé si la femme n'a pas d'ovaire, présente une pathologie ou est déjà ménopausée. Le conjoint est lui fertile. En France, le don d'ovocytes est peu développé du fait d'un très faible pourcentage de femmes désireuses de faire don de leur ovocyte.

C'est pourquoi, un nouveau type de tourisme se développe : le tourisme dit de procréation dans des pays où le recours au don d'ovocytes est facilité, comme l'Espagne ou la Grèce. Le don d'embryon existe aussi parmi les techniques de PMA pour des couples stériles. Son taux de réussite est compris entre 10 et 15%.

PMA et mère porteuse

Le débat fait rage en France autour de cette dernière technique de PMA qui consiste à faire porter son enfant par une autre. On réalise d'abord une FIV auprès des deux conjoints puis l'embryon obtenu est introduit dans l'utérus de la mère porteuse. Cette technique de PMA est interdite en France. Elle a notamment fait débat au moment de la légalisation du mariage pour tous.

Le remboursement des techniques de PMA

Tout recours à une quelconque technique de PMA est remboursée à 100% par la sécurité sociale, dans la limite de 6 tentatives pour l'insémination artificielle et de 4 tentatives pour la FIV. La femme doit avoir moins de 43 ans.

En conclusion, si vous rencontrez des difficultés pour avoir un enfant, n'attendez pas ! Consultez rapidement et trouvez avec votre médecin la technique de PMA qui vous correspond et surtout, vous permettra de donner la vie comme n'importe quel autre couple...