patch evraL’ansm, l’agence nationale du médicament recommande
aux femmes qui utilisent le Patch EVRA de cesser
son utilisation et de préférer une pilule de 2e génération.
Une analyse confirme un risque de thrombose veineuse similaire
à celui observé avec les pilules de 3e et 4e générations.

Le patch EVRA contient de la norelgestromine, un progestatif de 3e génération.
source:lefigaro