Infertile à cause du Distilbène, elle obtient réparation devant la justice sans avoir à fournir une ordonnance.

Distilbène: Un combat de 10 ans

distilbeneAtteinte de malformation utérine après avoir été exposé in utéro, Une femme obtient réparation sans que sa mère ai besoin de fournir les ordonnances prouvant qu’elle avait bien pris le médicament à l’époque de sa grossesse. le laboratoire a été condamné a versé plus de 120 000 euros de dommages et intérêts à la victime.

C’est à l’âge de 19 ans que la jeune femme apprend qu’elle souffre d’une malformation utérine qui pour les médecins ne fait aucun doute, le distilbène pris pas sa mère pendant sa grossesse est responsable de cette malformation.
Il aura fallu attendre 10 ans pour que la justice reconnaisse la responsabilité du médicament.

La cour d’appel de Versailles a confirmé le jugement du tribunal d’instance de Nanterre du 22 mai 2014. « Stéphanie Chevallier souffre d’une malformation utérine qui entraine pour elle une infertilité primaire et définitive pour laquelle les experts après l’avoir examinée ont retenu qu’elle était très probablement en relation avec son exposition in utéro au DES »

Qu’est ce que le distilbène ?

Le distilbène est un œstrogène de synthèse produit aux Etats-Unis à partir de 1938 sous le nom de diéthylstilboestrol.

Il arrive en France à partir des années 50 jusqu’en 1977.
160000 enfants auraient été exposé in utéro au distilbène en France
Le distilbène est responsable de malformations de l’appareil génital, de cancers et de stérilité .

A qui donnait-on du distilbène?

Le distilbène était prescrit aux femmes pendant la grossesse pour prévenir le risques de fausses couches, risques de prématurité mais aussi pour traiter les hémorragies gravidiques.
Source: lesfillesdes

Aujourd’hui Mme Chevallier présidente de l’association  » lesfillesdes » a décidé de ne pas en rester là et de se battre pour toutes les autres victimes du distilbène.