Des chercheurs ont annoncé au congrès annuel de la Société
de médecine foetale maternelle, à San Francisco que les femmes
qui contrôlent leur péridurale à l’aide d’un bouton accouchent plus facilement.
Elles ont besoin de moins de produits anesthésiants.

L’auto-injection permet de  » réduire le besoin d’anesthésiant, qui à son tour réduit le besoin de recourir aux forceps »
a commenté la Dre Elizabeth McGrady, de l’Université de Glasgow, lors de la conférence.
Certains médecins pensent que le contrôle du dosage de l’anesthésiant
par la patiente ne change pas grand chose sur le déroulement du travail.
source:radiocanada
Et vous que pensez-vous de l’auto-injection?