Le Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE)
maintien son interdiction de la gestation pour autrui en France.

Pour résumer: Pas de mères porteuses en France

Les arguments qui plaident en faveur du maintien
de la législation actuelle interdisant la GPA sont:

• la GPA pourrait mettre fin à la place de la grossesse et de l’accouchement
en tant qu’élément prépondérant du lien maternel tissé avec l’enfant
à naître dans toutes les formes de procréation assistée

• Une deuxième série d’arguments a trait aux risques physiques qu’entraînent pour la
gestatrice la grossesse et l’accouchement, acceptés pour satisfaire non son propre désir
d’enfant mais celui d’autrui.

• Aux risques médicaux s’ajoute le risque d’instrumentalisation et de marchandisation
de la personne inhérent à la GPA

•La mise à disposition de l’utérus d’une autre femme au service d’un projet parental
apparaît enfin à certains comme radicalement contraire au principe de respect
de la dignitéde la personne humaine

> sources: ccne-ethique