Vous êtes ici

Papa

Papa

Papa d’aujourd’hui : un rôle en pleine mutation !
S’il y a quelques années, la grossesse puis la venue au monde d’un enfant excluaient à 100% le papa, désormais, la gente masculine a fait sa révolution et revendique son rôle de père avec conviction !
devenir papaDevenir papa, au même titre que devenir maman, pose un certain nombre de questions légitimes. Pour un homme, devenir père, c’est se sentir investi de nouvelles responsabilités. Le papa devient un chef de famille. Il doit assurer le bien être matériel et moral de sa compagne et de son enfant. Mais comme une jeune maman, tout jeune papa a ses angoisses de papa. Vais-je réussir à subvenir aux besoins de ma famille ? Et ma femme, dans tout ça, va-t-elle continuer à m’aimer autant qu’avant ou va-t-elle passe plus de temps avec bébé qu’avec moi ? Le meilleur conseil qu’on puisse donner à un futur papa angoissé, c’est d’affronter ses peurs en amont, de se confier à des amis déjà papas eux-mêmes par exemple.

Assister à l’accouchement est une question sur laquelle convergent bon nombre d’angoisses de futurs papas.
assister à l'accouchement le rôle du pèreAu lieu de laisser mille et une questions sans réponse, là encore, le mieux, en tant que futur papa, est de trouver les réponses auprès d’experts concernés : la sage femme, un psychologue, un ami qui aurait déjà assisté à l’accouchement de sa femme. Anticiper le jour J permet tout simplement d’être à la hauteur lors de la venue au monde de son bébé. C’est quand même le plus beau moment de sa vie, alors, il serait dommage de le rater même si on est un papa qui a peur de s’évanouir à la vue du sang !
Pendant la grossesse de madame, le futur papa doit être constamment force de proposition. Il doit à sa façon accompagner la grossesse de sa compagne, d’abord en étant à l’écoute de cette dernière mais aussi en participant à l’aménagement de la chambre de bébé ou à l’achat d’articles de puériculture.la couvade


Couvade: la grossesse nerveuse chez l'homme
Certains papas avant l’heure se sentent impuissants, voire inutiles. Du coup, ils choisissent, consciemment ou inconsciemment, de se mettre à la place de leur compagne et de « souffrir » avec elle. C’est ce qu’on appelle la couvade : le papa va prendre du poids, connaître des douleurs lombaires et être victime parfois de nausées ou de vomissements, comme la maman !

le baby blues du papaLe baby-blues du papa: comment le reconnaître
Si on parle communément de baby blues pour la maman, qu’en est-il du papa ? Et bien, le baby blues du papa, ça existe aussi ! Si en tant que jeune papa, vous avez des troubles du sommeil, que vous perdez l’appétit, que vous vivez dans un état dépressif permanent, vous avez le baby blues ! L’idée pour y faire face est de rapidement conquérir votre rôle de papa. Participer au bain ou au change de bébé, l’emmener en balade, le faire manger, lui raconter des histoires, le câliner, ce sont autant de gestes pour remédier au baby blues du papa.
Bref, devenir papa, ce que ça change surtout, c’est sa propre identité. On n’est pas papa naturellement comme une maman, on le devient au moment de la naissance. Mais être père est une formidable aventure humaine. Et c’est sans doute pour la vivre pleinement et donner tout son sens au rôle de papa que nos gouvernements ont mis en place le congé de paternité. 11 jours pour s’occuper de bébé, c’est 11 jours pour profiter au maximum de sa nouvelle vie de papa !

Par enceinte.com