Vous êtes ici

Jeune papa

jeune papa

Devenir papa en plein milieu de l'adolescence n'est pas chose facile, surtout si l'enfant n'a pas été désiré. Le fait de devenir père si jeune soulève beaucoup d'interrogations et de craintes, notamment celle de ne pas être à la hauteur. Pourtant, en s'organisant au maximum, la vie de très jeune papa peut se révéler extrêmement positive.

Enfant désiré ou non : papa quand même...

Que l'enfant ait été désiré ou non, le passage du statut d'adolescent insouciant à celui de père responsable peut être très difficile. Devenir père à 16 ans alors que l'on n'a pas encore terminé de se construire soi-même constitue une réelle épreuve. Il est donc tout à fait normal de se poser plein de questions, et de douter de ses capacités à assumer le bébé qui vient.

Si le bébé n'a pas été désiré, devenir papa si jeune peut être très mal vécu, notamment si l'on n'est plus avec la maman ou que l'on ne l'a jamais vraiment été. Si aucune vie à deux n'est envisageable, ne vous inquiétez pas, il ne faut pas nécessairement être avec la maman pour assumer correctement son rôle de père !

Privilégiez la discussion avec la maman et essayez de vous impliquer dans sa grossesse : allez aux échographies et aux préparations à l'accouchement avec elle, participez aux achats...etc. Le fait de prendre part à sa grossesse vous aidera à mieux accepter votre rôle de père, et la maman sera reconnaissante du soutien que vous lui apporterez et de la maturité dont vous ferez preuve.

Se responsabiliser

Devenir papa à l'adolescence demande d'être responsable, sans pour autant tout sacrifier. Bien sûr, les sorties devront être plus rares, et les dépenses plus ciblées, mais rien ne vous empêchera d'aller passer une soirée de temps en temps avec vos amis, et de vous acheter quelques affaires pour vous. Par contre, il est certain que vous devrez faire une croix sur la dernière console sortie ou le MP3 que vous avez repéré...

Continuer ses études

Avoir un enfant et continuer ses études est tout à fait possible. La facilité à y arriver dépend en fait beaucoup du soutien de vos proches. Si vous vivez chez vos parents et qu'ils acceptent de recevoir de temps en temps votre bébé, alors vous n'aurez qu'à bien vous organiser, par exemple en vous arrangeant pour ne pas devoir le garder les veilles de contrôles ou lorsque vous avez un devoir à rendre.

Si vous êtes en ménage avec la maman et que personne ne vous soutient, les choses sont plus compliquées, mais pas insurmontables. Si l'un de vous deux est obligé de garder l'enfant la journée, arrangez-vous en fonction de vos cours : établissez un planning pour vous relayer, et pour que l'un comme l'autre vous puissiez assister aux cours les plus importants et aller aux contrôles. Arrangez-vous pour rattraper le plus possible les cours que vous avez dû manquer, et étudiez quand Bébé fait sa sieste et le soir.

Faîtes part de votre situation au conseiller d'éducation qui comprendra mieux votre situation et vos absences et qui pourra vous aider dans vos démarches.

Si vous avez peu ou pas de ressources, des aides financières pourront vous aider à vivre (voir le site de la CAF www.caf.fr) . Si vous avez besoin de prendre un petit travail supplémentaire, préférez les jobs le week-end ou le soir qui vous laisseront les journées de la semaine pour aller en cours.

Une nouvelle vision de la vie

Mais devenir père, ce n'est pas seulement faire des concessions et des sacrifices. Beaucoup de jeunes papas vivent très bien la paternité, en voyant en leur fils ou en leur fille une raison d'avancer, et en envisageant l'avenir de façon plus positive, avec l'impression que leur existence prend un nouveau sens.

Certains ressentent aussi beaucoup de fierté à assumer leur rôle de papa et à être devenu des hommes responsables. Et puis, un bébé, c'est beaucoup de joie dans sa vie ! Donc profitez au maximum de votre enfant, et dîtes-vous bien que les projets que vous aviez en tête avant sa naissance sont toujours réalisables, même si ce sera plus dûr ou plus longs d'y arriver. Vous rentrerez dans le véritable âge adulte plus fort que quiconque !

Par enceinte.com

Mis à jour le 17 Octobre 2013