Vous êtes ici

Les maisons de naissance

maisons de naissance

Encore inexistantes en France de manière autonome, les maisons de naissance sont sur le point de se développer dans notre pays. Ce retard est dû aux préjugés entourant encore beaucoup ces infrastructures, qui comportent pourtant de grands avantages.

Qu'est-ce qu'une maison de naissance?

Il s'agit d'infrastructures qui proposent aux futures mamans la prise en charge de leur grossesse et de leur accouchement par des sage-femmes. Elles diffèrent de l'hôpital ou de la clinique par leur atmosphère moins médicalisée et beaucoup plus intimiste.

Ce sont souvent de petites structures ne proposant que quelques chambres très confortables (lit, canapé, baignoire, décoration, lumière douce) qui n'ont pas l'aspect impersonnel des hôpitaux. Les sage-femmes disposent du matériel médical nécessaire aux grossesses et aux accouchements classiques répondant à leurs compétences (la péridurale n'est pas possible puisqu'elle doit être effectuée par un anesthésiste).

Le but des maisons de naissance est donc de rendre l'accouchement le plus naturel possible.
Elles offrent également un suivi beaucoup plus personnalisé que dans les hôpitaux ou les cliniques, les sage-femmes étant disponible pour répondre aux questions et aux angoisses de la future maman pendant le suivi prénatal, lors des cours de préparation à l'accouchement ou pendant le suivi postnatal.

La famille de la future maman est également prise en compte et beaucoup plus informée et impliquée dans la grossesse et la naissance.Les maisons de naissance permettent donc un accouchement dans l'intimité tout en offrant un service de santé.

A qui les maisons de naissance sont-elles indiquées?

Toutes les femmes poursuivant une grossesse classique et sans risque particulier peuvent s'adresser à une maison de naissance. Cela exclut donc les futures mamans souffrant de maladies maternelles comme le diabète gestationnel, l'hypertension,  ou la pré-éclampsie, ainsi que les grossesses qui présentent des complications comme le placenta praevia ou un retard de croissance in-utero. Les grossesses multiples et les futures mamans qui ont connu des accouchements antérieurs difficiles ne sont pas non plus acceptées.

L'arrivée en France des maisons de naissance

A ce jour, aucune maison de naissance autonome n'existe en France,  certains CHU comme celui de Strasbourg proposant néammoins un espace naissance dans leurs murs qui reprend les mêmes principes.

Plusieurs projets de maisons de naissance ont pourtant fleuri un peu partout en France (Rennes, Nantes, Lyon, Haute-Savoie, Pontoise...) mais le Ministère de la Santé a décidé d'attendre les résultats de la phase expérimentale qui se tiendra à Lormont, tout près de Bordeaux, où une maison de naissance doit y être ouverte en septembre 2008 pour expérimenter cette nouvelle infrastructure.

Soumis par Anonyme le dim, 30/09/2007 - 10:12

Par enceinte.com

Mis à jour le 8 Octobre 2013