Maman








 > Retour Maman
Le congé pathologique
Aides & Droits
Le congé de paternité
Le congé parental
Le congé de maternité
Déclaration de grossesse
S'inscrire à la maternité
La PAJE
Le complement familial
Allocation de parent isolé
L'adoption
La grossesse au travail
Le congé pathologique
Déclaration de naissance
Annoncer sa grossesse à son employeur

Le congé pathologique

La future maman peut bénéficier de plusieurs types de congés. Parmi eux, le congé pathologique.

Qu'est-ce que le congé pathologique?

Le congé pathologique n'est pas un congé maternité mais un congé maladie prescrit par un médecin, lorsque la grossesse présente des anomalies et que la maman doit se reposer afin de bien mener sa grossesse à terme. D'une durée de quatorze jours, il doit être pris avant les six semaines de congé maternité et impose de rester à la maison.

A qui le congé pathologique est-il prescrit?
Le congé pathologique est destiné aux femmes présentant une grossesse à risques. Il peut être prescrit aux futures mamans dont l'hypertension artérielle, le diabète ou tout simplement la fatigue représentent un danger pour leur grossesse, ou lorsqu'une menace de fausse couche survient (poche des eaux fissurée, douleurs abdominales intenses...).

Le congé maladie post-natal

Souvent assimilé au congé pathologique, voir confondu, le congé maladie post-natal prolonge les dix semaines de congé maternité post-natal en cas d'accouchement difficile, et lorsque la maman a besoin de plus de temps pour récupérer (césarienne, dépression post-partum...). Sa durée est de quatre semaines et comme c'est aussi un congé maladie, il impose également de rester à la maison.

Donc que ce soit en congé pathologique ou en congé maladie post-natal, ne sortez pas faire les boutiques ou déjeuner au restaurant même si vous vous sentez beaucoup mieux... gare aux contrôles de la sécurité sociale, de plus en plus stricte !

Vos indemnités..
Vos indemnités journalières sont versées par la Sécurité Sociale. Il peut éventuellement y avoir un complément de salaire de la part de l'employeur, exactement comme pour le congé maternité. Vous percevez donc entre 90 et 95% de votre salaire, contre 50% pour un congé maladie.

Notez bien...Le congé pathologique peut être indiqué à partir de la déclaration de grossesse. Celui qui est prénatal ne peut pas être reporté au cours de la période postnatale.

Discutez-en sur le forum

Glossaire :
*Congé parental : depuis 1995, tout salarié travaillant dans une entreprise depuis au moins un an peut bénéficier d’un congé parental d’éducation, à l’occasion de la naissance d’un enfant et jusqu’à ses trois ans, quel que soit l'effectif de l'entreprise. Ce congé peut être prolongé d’un an, en cas de maladie, d'accident ou de handicaps graves de l'enfant.

Tous Les articles
- les tailles de vêtements
- Faire-part de naissance
- Calendrier des vaccinations
- Votre armoire à pharmacie
- Le Faire-Part, une vieille tradition
- Le congé de paternité
- Le congé parental
- Le congé de maternité
- Déclaration de grossesse
- S'inscrire à la maternité
- La PAJE
- Le complement familial
- Allocation de parent isolé
- L'adoption
- La grossesse au travail
- Le congé pathologique
- Déclaration de naissance
- Annoncer sa grossesse à son employeur
- La valise de bébé
- Les questions a poser à la maternité
- Reserver sa maternité
- Choisir sa maternité
- La valise de maman
- Les maisons de naissance
- Les crèches collectives
- Assistante maternelle
- La garde partagée
- La halte garderie
- La nounou
- La Baby-Sitter
- La jeune fille au pair
- Les differentes crèches
- Les nouveaux grand-parents