Vous êtes ici

La préparation à l'allaitement

la préparation à l'allaitement

Pourquoi préparer les seins ?

Il peut s’avérer utile d’avoir une petite préparation à l’allaitement pour raisons psychologiques, ou parce que vous avez les tétons plats et/ou que les enfants ont du mal à prendre le sein dans leur bouche.

La préparation des seins est-elle obligatoire?

Non, absolument pas; on a inventé la préparation des seins il y a quelques dizaines d'années quand on s'est posé la question : mais pourquoi les femmes ratent-elles leur allaitement ? et comme si le sein était un biberon-tétine, on s'est imaginé que nos seins étaient mal fichus, qu'il fallait "jouer" sur nos mamelons...On a même été jusqu'à "tanner" les mamelons avec du jus de citron, en les frottant d'une brosse à dent !

Voici donc quelques manipulations pour préparer vos seins :

Rappelez-vous que les étirements effectués, doivent être ultra-super doux, 
il ne s'agit pas de blesser vos tissus, or vous aurez sûrement tendance 
à manipuler vos mamelons, et c'est une zone ultra-sensible... 

La toilette quotidienne :
Douchez bien vos seins, sans abuser du savon. 
Si vous vous douchez plusieurs fois par jour, ne les savonnez qu'une seule fois. 
Le savon à forte dose est irritant, détruit la flore et les défenses de la peau.-séchez vos seins, et vos mamelons avec attention.

-vous pouvez appliquer une crème adaptée qui hydrate les seins 
-si cela ne vous dérange pas, et dans la mesure du possible, le fait de laisser 
vos seins à l'air libre permet un assèchement sain des mamelons

Avant les tétées vous pouvez répéter les manipulations que vous avez peut-être 
effectuées durant la grossesse; et si ces manipulations n'ont pas été faites 
durant la grossesse en dépit de tétons plats (cela provoquait peut-être des contractions) 
et bien il est temps de les faire !

-l'étirement du mamelon entre le pouce et l'index, posés de chaque côté du mamelon, 
puis au dessus et au dessous ; recommencez. 
-le massage du sein (pouce au dessus, et les autres doigts en dessous) 
autour de l'aréole en petits cercles pour stimuler l'éjection du lait.
Certains livres évoquent la possibilité qu'a le compagnon d'effectuer ces gestes, 
ou de téter le mamelon. Cela peut paraître surprenant de lire ce conseil, 
(et surtout de l'appliquer), mais c'est un conseil qui s’avère de plus en plus répandu. 
A vous de voir !

Le cas des mamelons ombiliqués : (faible ombilication)
Lors de la tétée, le bébé prend en bouche non seulement le mamelon mais aussi l'aréole. De par la succion, le mamelon saillira. Egalement quand le lait "arrive" il gonfle 
le bout des seins qui deviennent durs et ressortent; donc en amorçant manuellement 
la tétée, les premières gouttes de lait vont "gonfler" le bout de sein plat et le faire ressortir;

Vous pouvez également acheter, en pharmacie par exemple, des coupelles d'allaitement
à petit diamètre ; posez-les sur chaque sein, en plaçant bien le mamelon au centre du trou : votre soutien-gorge qui retient les coupelles exercera une légère pression et fera saillir le mamelon. A porter entre les tétées.

Si vous gardez une coupelle au sein, tandis que le nourrisson tète l'autre sein, 
il peut parfois se produire un réflexe d'éjection assez violent, peut-être trop pour le petit. 
Il est donc conseillé de retirer les coupelles avant la tétée (sauf si vous souhaitez exprimer votre lait pendant la tétée à l'aide de la coupelle, mais là, attendez que la sécrétion lactée soit bien établie, et que le réflexe d'éjection soit celui du bébé, et non du sein sollicité par la coupelle).

A noter également, que le port de coupelles peut entraîner un début d'engorgement; 
là, retirez les coupelles, massez vos seins, pour les vider un peu, puis donnez les à téter, vous ne devez pas rester avec un début d'engorgement; il vaut mieux à ce moment-là ne plus employer les coupelles, mais une autre méthode pour faire saillir vos mamelons rapidement, ils sailliront d'eux-même et l'enfant n'aura aucun problème à téter, s'il en éprouvait.

Vous pouvez également appliquer de la glace sur vos mamelons. 
Vous avez certainement remarqué que lorsque vous plongez dans la mer, vos mamelons ressortent. Et bien ici, c'est le même principe : appliquez de la glace broyée et enfermée dans un linge humide un peu avant les tétées pour faire saillir votre mamelon.
Ne dramatisez pas si les premières mises au sein vous semblent difficiles.

Le cas échéant, une autre solution:
Il existe un autre moyen, qui consiste à aspirer le mamelon avec une seringue dont on a ôté l'aiguille. Puis au bout de quelques minutes on repousse le piston, et on retire la seringue. Evidemment, le fond de la seringue a été découpé et retourné, ce n'est pas le côté découpé qui sera contre la peau.. 
Cette méthode est très peu onéreuse, et elle s'adapte à des mamelons un peu plats.
Attention : ne mettez pas le côté découpé côté peau pour ne pas léser les tissus de l'aréole.

Forte ombilication:
la nipletteIl s'agit ici d'une forte ombilication, de celles dues à des galactophores qui, étant trop courts, retiennent le mamelon et l'empêchent de ressortir 
(ou aussi manque d'élasticité du tissu conjonctif).

Ne pas pouvoir allaiter à cause d'une ombilication trop prononcée pour être résolue par des massages manuels, et le port de coupelles comme mentionné plus haut. 
Si il y a quelques années, seule l'intervention chirurgicale pouvait résoudre le problème esthétique, mais supprimait toute possibilité d'allaiter, (la "désombilication" se faisait en sectionnant les galactophores), on peut désormais résoudre le problème de la mise au sein, et de l'esthétique par l'utilisation d'un simple appareil.
Cet appareil semble assez révolutionnaire et il n’est fabriqué que par une entreprise : 
la Niplette, fabriquée par Avent Naturally.

Attention: si l'enfant refuse le sein, et que vos tétons ne sont pas plats, c'est peut-être "simplement" parce que les enfants manquent de vigueur, de force, des solutions existent!

Vous avez déjà accouché ? 
Prenez autant que possible le temps de faire saillir le téton avant la tétée, ce qui amorcera l'éjection du lait, et appliquez une crème grasse et inodore entre deux tétées (à base de lanoline purifiée par exemple).

Points importants:
parfois les étirements des seins pendant la grossesse riment avec contractions. Il faut alors arrêter la préparation des seins et consulter une sage-femme ou gynécologue pour apprécier votre col et votre utérus.

-la préparation n'est pas obligatoire mais est recommandée.
-on peut préparer ses seins dès la naissance des enfants.

Par enceinte.com

Mis à jour le 2 Novembre 2016