Grossesse








 > Retour Grossesse
Grossesse gémellaire
Suivi de grossesse
Date d'accouchement
Grossesse mois par mois
Qui va m'accoucher?
L'anesthesiste
Quand consulter en urgence
Le cerclage
Version par manoeuvres externes
La béance du col
Quand partir pour la maternité?
La grossesse au travail
La perte des eaux
Le placenta
La sage femme
L'échographie 3D
Rester au lit pendant sa grossesse
Comment reconnaître les contractions
Grossesse gémellaire
I.M.G
Voyager enceinte
Agenda de grossesse
Votre calendrier de grossesse
Calendrier chinois
Le déni de grossesse
Onzième semaine de grossesse

Grossesse gémellaire

Considérée comme à risque, les grossesses gémellaires font l'objet d'un suivi renforcé afin de parer aux éventuelles complications qui pourraient survenir pendant la grossesse et au moment de l'accouchement.

Les risques liés aux grossesses gémellaires

Le fait d'attendre des jumeaux ou des jumelles rend la grossesse plus fatigante et les maux plus importants (nausées, dos douloureux...). Mais les grossesses gémellaires sont étroitement surveillées car elles peuvent entraîner des complications parfois très graves, avec en premier lieu une naissance prématurée. Les futures mamans qui attendent des jumeaux doivent donc se reposer plus souvent et freiner leur rythme de vie, pour éviter au maximum tout accouchement prématuré.

Les grossesses gémellaires peuvent ensuite engendrer une toxémie gravidique (ou pré-éclampsie) pouvant déboucher sur une crise d'éclampsie parfois mortelle pour la maman et ses bébés. Des malformations chez l'un des bébés ou un retard de croissance peuvent également venir compliquer la grossesse. Une hémorragie ou encore une sous-alimentation de l'un des deux bébés au profit de l'autre sont aussi des difficultés qui peuvent venir perturber le bon déroulement de la grossesse.

Pour toutes ces raisons, les grossesses gémellaires font l'objet d'une surveillance médicale accrue, avec des programmations d'échographies beaucoup plus fréquentes et des examens réguliers.

Le déroulement de l'accouchement

L'accouchement de jumeaux peut tout à fait s'effectuer par "voie basse", c'est à dire par les voies naturelles : si la maman n'a pas de problème de santé particulier, la césarienne n'est pratiquée que lorsque l'un des bébés se présente mal, ou si le second tarde trop à venir ou qu'il est en souffrance foetale. Il peut donc se dérouler comme n'importe quel autre accouchement, sauf qu'il est un peu plus long.

Lorsque le premier bébé est né, le médecin rompt la poche des eaux du second si elle n'est pas encore percée, pour qu'il vienne à son tour. Comme le poids des bébés jumeaux est souvent inférieur à 3 kg, leur expulsion est plus facile, mais la perte de sang est beaucoup plus importante. Enfin, le médecin ou la sage-femme pratique souvent une révision utérine afin de limiter les risques d'hémorragie que peut entraîner une expulsion partielle du ou des placentas.

Le retour à la maison
Avec deux nourrissons à la maison, tout se multiplie par deux : les biberons, les changements de couche... et la fatigue ! Pour ne pas être trop débordée, il est important de bien prévoir le retour à la maison. Faites le tour de votre famille et voyez qui peut venir vous aider, et si vous le pouvez, n'hésitez pas à faire appel à une aide à domicile qui pourra s'occuper du ménage ou des courses.

Si vous travaillez, pensez aussi à prévoir bien à l'avance la garde de vos bébés, car deux nourrissons sont plus difficiles à placer qu'un seul. Enfin, pour ne pas être trop épuisée, usez de petites astuces en installant par exemple une seconde table à langer ailleurs que dans la chambre pour ne pas réveiller celui qui est encore endormi. Pensez aussi à bien tout préparer à l'avance : les biberons, les couches propres, les produits de toilette... tout doit se trouver à portée de votre main afin de limiter les pas.

Tous Les articles
- La fertilité
- L'ovulation
- Courbe de température
- La date d'ovulation
- Deuxième grossesse
- Fausses couches
- La fécondation in vitro
- L'IVG
- L'hormone HCG
- L'histoire de la vie
- La stérilité
- Suis je enceinte ?
- Grossesse tardive
- ICSI
- L'insémination artificielle
- L'IMSI
- La glaire cervicale
- Ovaires polykystiques
- Test d'ovulation
- Test de grossesse
- test de Huhner
- Clomid
- Duphaston
- Le don d'ovocytes
- Date d'accouchement
- Grossesse mois par mois
- Qui va m'accoucher?
- L'anesthesiste
- Quand consulter en urgence
- Le cerclage
- Version par manoeuvres externes
- La béance du col
- Quand partir pour la maternité?
- La grossesse au travail
- La perte des eaux
- Le placenta
- La sage femme
- L'échographie 3D
- Rester au lit pendant sa grossesse
- Comment reconnaître les contractions
- Grossesse gémellaire
- I.M.G
- Voyager enceinte
- Agenda de grossesse
- Votre calendrier de grossesse
- Calendrier chinois
- Le déni de grossesse
- Onzième semaine de grossesse
- Symptomes de l'accouchement
- La péridurale
- la césarienne
- La présentation du bébé
- Accoucher dans l'eau
- Accoucher à domicile
- Positions pour accoucher
- L'épisiotomie
- Role de la sage femme
- Accoucher par le siege
- Perdre les eaux
- La révision utérine
- L'éclampsie
- Accoucher de jumeaux
- Ne plus avoir peur d'accoucher
- Accouchement par voies naturelles
- La naissance
- Premiers examens de bébé
- Les premiers soins
- Prématurité
- La contraception
- Mes journées à la maternité
- Première nuit avec bébé
- Gérer les visites des proches
- La consultation post-natale
- Le syndrome du baby blues
- J'allaite ou pas?
- Reconnaitre son enfant, les droits et devoirs
- Le retour de couches
- Avoir un enfant différent
- Un bébé toute seule
- Don de lait et lactariums
- La fente labio-palatine