Vous êtes ici

Reconnaitre son enfant, les droits et devoirs

reconnaitre son enfant droits et devoirs

Les démarches administratives à entreprendre pour reconnaître son enfant diffèrent selon la situation maritale des parents, et selon le moment où est établie cette reconnaissance.

Lorsque les parents sont mariés

Le droit considérant que la fidélité est inhérente au mariage, le papa marié n'a pas à reconnaître son enfant. Il lui suffit juste d'aller déclarer sa naissance à la mairie.

Lorsque les parents ne sont pas mariés

Dans ce cas là, le papa doit reconnaître son enfant. Deux cas de figure se posent à lui :
-    s'il décide de le reconnaître avant la naissance, il doit se présenter à la mairie avec la maman muni d'une pièce d'identité.

-    s'il décide de le reconnaître une fois l'enfant né, il doit se présenter à la mairie du lieu de naissance dans les trois premiers jours suivant l'accouchement, et indiquer sa volonté de le reconnaître en même temps qu'il déclare sa naissance, en donnant le nom de la maman. Cette reconnaissance figurera alors sur l'acte de naissance de l'enfant.

NB : Si la mère de l'enfant est célibataire et le père marié, la reconnaissance de l'enfant peut s'établir. Dans le cas inverse, c'est à dire si la mère est mariée et le père célibataire, celui-ci ne peut reconnaître son enfant si le mari de la mère l'élève, le droit présumant que l'enfant est issu du couple marié.

Quel est l'intérêt de reconnaître son enfant?

Reconnaître son enfant permet d'établir ce que l'on appelle un lien de filiation. Cet acte confère de nombreux avantages, que ce soit pour le père, comme par exemple obtenir la garde ou un droit de visite en cas de divorce, ou pour l'enfant, avec la possibilité de toucher l'héritage du père. La reconnaissance de son enfant permet, en somme, de faire en sorte que le lien père-fils ou père-fille ne soit dans aucun cas contesté
.


Par enceinte.com