Vous êtes ici

Ovaires polykystiques

Le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK), appelé aussi dystrophie ovarienne, est une cause fréquente d'infertilité. Il existe heureusement des traitements et des procédés qui offrent la possibilité de faire un enfant malgré tout.

Qu'est-ce que le syndrome des ovaires polykystiques?

Il s'agit de kystes (correspondant à une accumulation de follicules immatures dans les ovaires) qui se sont formés sur les ovaires et qui entraînent un dysfonctionnement de l'ovulation. Le SOPK se manifeste généralement par des irrégularités dans les menstruations, voir par une absence de règles, et peut aller jusqu'à une absence d'ovulation conduisant à l'infertilité. Il arrive aussi que le SOPK soit silencieux et qu'aucune manifestation ne prédise son existence. Les risques de fausse-couches chez les femmes présentant des ovaires polykystiques sont plus importants que la moyenne.

Quelles sont les solutions pour pouvoir faire un bébé?

Dans un premier temps, les médecins prescrivent un traitement favorisant l'ovulation. Ce traitement à lui seul fonctionne chez 70% des femmes, et sur ces 70% qui connaissent désormais une ovulation, environ une femme sur trois sera enceinte. Si ce premier traitement ne suffit pas, un second destiné à stimuler la production de follicules peut être envisagé. Et si ce n'est toujours pas suffisant, la patiente peut alors se tourner vers les techniques d'assistance médicalisée à la procréation, notamment la MIV (Maturation In Vitro), particulièrement indiquée pour les femmes présentant des ovaires polykystiques.

Par enceinte.com