Vous êtes ici

La stérilité féminine

La stérilité féminine

La stérilité féminine touche en moyenne plus de 30% des femmes. Plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène. En tout cas, force est de constater que la stérilité féminine n'est pas une fatalité et qu'il existe beaucoup de solutions pour résoudre cette difficulté et concevoir un bébé malgré tout.

La stérilité féminine : les causes les plus fréquentes

La stérilité féminine est due à plusieurs causes différentes selon les patientes.
D'abord, elle peut provenir en général de trouble de l'ovulation : absence d'ovulation, ovulation de mauvaise qualité.

Mais la stérilité féminine peut également renvoyer à d'autres causes liées à des anomalies : dysfonctionnement des ovaires ou des trompes, trompes bouchées.

Certaines maladies jouent aussi un rôle comme l'endométriose. De même, la prise de certaines médicaments comme le Distilbène sont responsable de la stérilité féminine. Pour déterminer au mieux les causes de la stérilité féminine, votre gynécologue, après un examen clinique et une enquête sur vos antécédents et votre quotidien, saura vous orienter vers un bilan de stérilité féminine. Celui-ci servira notamment à doser les différentes hormones féminines type LH et FSH, responsables le plus souvent des troubles de la fertilité.

La stérilité  féminine et ses traitements

Il existe, selon les causes de la stérilité féminine identifiées, plusieurs possibilités de traitements. Si les trompes de la femme sont bouchées, on prévoit alors une opération chirurgicale visant à les libérer. Il existe aussi, en cas de troubles de l'ovulation, des traitements inducteurs de l'ovulation qui sont parfois très efficaces. Ensuite, les autres traitements visant à parer au problème de stérilité féminine sont liés aux différentes protocoles de procréation médicale assistée.

Fécondation in vitro, insémination artificielle, injection cytoplasmique, don d'ovocyte..., autant de solutions de PMA qui permettent aujourd'hui à des femmes souffrant de stérilité d'avoir malgré tout un enfant. Ces techniques sont d'autant plus prometteuses que la patiente reste âgée de moins de 38 ans, qu'elle n'a pas au préalable subi de tel traitement et que son conjoint ne souffre pas également de problème de stérilité masculine.

La stérilité feminine n'est pas une fatalité

La stérilité féminine, même si elle reste encore mal vécu pour beaucoup de femmes, n'est plus une fatalité. Il faut savoir la détecter le plus en amont possible pour ensuite mettre en place le traitement adapté. Nombreuses aussi sont les stars féminines qui se sont confiées récemment sur leur problème de fertilité, à l'instar de Kim Kardashian, Céline Dion, Sarah Jessica Parker, Courtney Cox, Mariah Carey ou encore Laurence Boccolini.

Par enceinte.com