Vous êtes ici

L'hormone HCG

L'hormone HCG est l'hormone de la femme enceinte. C'est justement le taux de l'hormone HCG qui détermine si grossesse il y a et qui permet de dater. Son dosage est donc important dans la vie d'une future maman.

L'hormone HCG ou hormone de grossesse

L'hormone HCG ou beta-HCG est aussi appelée hormone gonadotrophine chorionique. C'est l'hormone de grossesse. Lorsqu'il y a eu fécondation, l'oeuf va se nicher dans la cavité utérine. C'est la nidation et c'est aussi le moment où est sécrétée l'hormone HCG. Lorsqu'on suppose que la femme est enceinte, on la dirige vers un test de grossesse en laboratoire. Objectif de celui-ci : déceler la présence éventuelle de l'hormone HCG et surtout, déterminer de combien de temps la personne est enceinte.

L'hormone HCG : un rôle clé

L'hormone HCG a un rôle non négligeable pendant la grossesse : celui de maintenir l'oeuf en vie jusqu'à ce que le placenta prenne le relais. L'hormone HCG participe donc à l'évolution du corps jaune, lui permettant ainsi de sécréter oestrogènes et progestérone jusqu'à la 7ème semaine d'aménorrhée (5ème semaine de grossesse).
A ce moment là, le placenta reprend la mission sécrétoire du corps jaune et ce, jusqu'à la fin de la grossesse, le tout, toujours sous l'impulsion de l'hormone HCG.
Certaines études démontrent que cette hormone joue un rôle dans la différenciation sexuelle de l'embryon et a une action relaxante au niveau du myomètre et des vaisseaux utérins. En outre, c'est l'hormone HCG qui est également utilisée dans les traitements visant à lutter contre les troubles de l'ovulation (anovulation, dysovulation) mais également dans les différents protocoles de PMA (procréation médicale assistée). Ajoutons aussi que l'hormone HCG permet de révéler une fausse couche ou une grossesse extra-utérine.

L'évolution du taux de l'hormone HCG

L'hormone HCG voit son taux évoluer au fil de la grossesse pour atteindre un pic vers la fin du 3ème mois de grossesse.
Au début, elle double tous les 2-3 jours environ puis à partir du 4ème mois de grossesse, l'hormone HCG chute progressivement jusqu'à l'accouchement.
Généralement, le taux d'hormone HCG est compris entre 10 et 10 000 UI/Litre entre la première et la quatrième semaine de grossesse. Au cours du premier trimestre, ce taux évolue de 30 000 à 100 000 UI/Litre, puis de 10 000 à 30 000 UI/Litre au cours du deuxième trimestre et de 5000 à 15 000 UI/Litre au cours du troisième trimestre.
Si en revanche, lorsque vous faites le test et que le taux d'hormone HCG est inférieur à 5 UI/Litre, alors, c'est que vous n'êtes malheureusement pas enceinte.
A noter : un taux très élevé d'hormone HCG ne signifie pas forcément qu'on attend des jumeaux.

Voir le tableaux des dosages des beta hcg

Les effets de l'hormone HCG

L'hormone HCG sécrétée en forte quantité en début de grossesse est souvent responsable des fameuses nausées. Plus le taux hormonal s'avère important et plus vos nausées seront fortes. En favorisant la production d'oestrogènes et de progestérone, l'hormone HCG est également responsable de l'apparition des fameux signes de la grossesse : seins gonflés, mamelon marron foncé, fatigue, hypersensibilité, salivation excessive, brûlures d'estomac, crampes...

Hormone HCG et trisomie 21

L'hormone HCG sert également comme indice pour détecter une éventuelle trisomie 21. Si en tout début de grossesse, le taux de cette hormone est très élevé, on peut suspecter une anomalie chromosomique. Au cours de la seconde consultation obligatoire pendant la grossesse, un test sanguin de dépistage de la trisomie 21 est effectué : l'hormone HCG, aux cotés de l’estriol et de l’alphafœtoprotéine, est un marqueur important.

Conclusion : l'hormone HCG joue un rôle capital finalement tout au long de la grossesse. Elle est aussi celle qui marque véritablement le début de la l'aventure de la grossesse.

 

Par enceinte.com