Grossesse








 > Retour Grossesse
Grossesse tardive
La conception
La fertilité
L'ovulation
Courbe de température
La date d'ovulation
Deuxième grossesse
Fausses couches
La fécondation in vitro
L'IVG
L'hormone HCG
L'histoire de la vie
La stérilité
Suis je enceinte ?
Grossesse tardive
ICSI
L'insémination artificielle
L'IMSI
La glaire cervicale
Ovaires polykystiques
Test d'ovulation
Test de grossesse
test de Huhner
Clomid
Duphaston
Le don d'ovocytes

La grossesse après 35 ans

Les femmes approchant de la quarantaine qui se lancent dans une grossesse, que ce soit pour un premier bébé ou pour agrandir la famille, culpabilisent souvent face aux réactions et au jugement de l'entourage. Pourtant, les grossesses tardives sont de plus en plus nombreuses, et lorsqu'elles sont bien encadrées, elles se passent tout à fait bien.

Des grossesses tardives en augmentation

La vie des femmes d'aujourd'hui n'est plus la même qu'il y a 20 ans, avec la volonté de s'épanouir professionnellement, les études s'allongent, et une fois dans la vie active, il faut encore se construire une carrière résultat, on commence à faire des enfants plus tard !

La hausse constante du prix de l'immobilier est aussi un facteur qui retarde le moment de faire un enfant, car bon nombre de couples préfèrent être propriétaires, et les prix exorbitants demandent d'avoir des rentrées d'argent régulières et assez importantes.

Il ne faut pas non plus oublier la très forte augmentation du nombre de foyers recomposés, dans lesquels les parents désirent avoir des enfants ensemble. En somme, avoir un bébé après 35 ans est devenu tout à fait courant. Et puis avoir des enfants plus tard a aussi des avantages : on se sent plus mature, et on a de meilleurs moyens financiers donc on arrive plus facilement à s'en sortir.

Quels sont les risques d'une grossesse tardive?
Le risque le plus redouté est d'abord celui de concevoir un enfant trisomique, car ce risque est beaucoup plus élevé passé 35 ans.

Cependant, le dépistage par amniocentèse qui est d'ailleurs proposé systématiquement à partir de 38 ans, permet de détecter la maladie à partir du troisième mois.

Ensuite, les problèmes de santé rencontrés pendant la grossesse (hypertension, diabète gestationnel...) sont plus fréquents avec l'âge, et la fatigue se fait plus sentir. Les risques de fausse couche et de prématurité sont aussi plus élevés.

Les grossesses après 35 ans doivent donc être surveillées de près, car c'est grâce à un suivi régulier que la future maman ne connaitra aucun problème majeur pendant sa grossesse.


Enfin, le moment de l'accouchement peut être délicat

les futures mamans de 35 ans connaissent plus de césariennes que la normale, car d'une part les présentations en siège et les hémorragies sont plus fréquentes, et d'autre part, comme beaucoup d'entre elles ont recours à une stimulation de l'ovulation, les grossesses multiples (qui entrainent plus souvent une césarienne) sont aussi plus courantes.

Baisse de la fertilité
Plus que les complications, le problème dominant pour les couples désirant avoir un enfant plus tard, est la baisse de la fertilité à partir de 35 ans. Les médecins recommandent aux couples dont la femme a dépassé cet âge, de consulter après six mois d'essai.

Plusieurs solutions s'offrent à eux
Tout d'abord, le médecin peut proposer un traitement hormonal qui va améliorer l'ovulation, c'est à dire que plusieurs ovules vont être produits au cours d'un même cycle. C'est d'ailleurs cette stimulation ovarienne qui entraine les grossesses multiples.
L'insémination artificielle, qui consiste à disposer le sperme de l'homme directement dans l'utérus de la femme, peut aussi être une solution. La fécondation in-vitro, elle, met en contact en dehors de l'organisme féminin, un ovule et un spermatozoïde préalablement sélectionnés. L'embryon ainsi obtenu est ensuite replacé dans l'utérus.
Enfin, la femme peut aussi concevoir un enfant grâce au don d'ovocyte : celui-ci, qui provient d'une donneuse, est fécondé par le sperme du conjoint en dehors de l'organisme, avant d'être placé dans l'utérus de la femme.Pour celles qui veulent mettre toutes leurs chances de leur côté dès le départ, les médecins conseillent d'arrêter de fumer, de limiter au maximum sa consommation d'alcool et de se reposer.

Discutez-en sur le forum


> La courbe de temperature
> La fertilité
> La césarienne
> Hypertension
> La prématurité

Tous Les articles
- La fertilité
- L'ovulation
- Courbe de température
- La date d'ovulation
- Deuxième grossesse
- Fausses couches
- La fécondation in vitro
- L'IVG
- L'hormone HCG
- L'histoire de la vie
- La stérilité
- Suis je enceinte ?
- Grossesse tardive
- ICSI
- L'insémination artificielle
- L'IMSI
- La glaire cervicale
- Ovaires polykystiques
- Test d'ovulation
- Test de grossesse
- test de Huhner
- Clomid
- Duphaston
- Le don d'ovocytes
- Date d'accouchement
- Grossesse mois par mois
- Qui va m'accoucher?
- L'anesthesiste
- Quand consulter en urgence
- Le cerclage
- Version par manoeuvres externes
- La béance du col
- Quand partir pour la maternité?
- La grossesse au travail
- La perte des eaux
- Le placenta
- La sage femme
- L'échographie 3D
- Rester au lit pendant sa grossesse
- Comment reconnaître les contractions
- Grossesse gémellaire
- I.M.G
- Voyager enceinte
- Agenda de grossesse
- Votre calendrier de grossesse
- Calendrier chinois
- Le déni de grossesse
- Onzième semaine de grossesse
- Symptomes de l'accouchement
- La péridurale
- la césarienne
- La présentation du bébé
- Accoucher dans l'eau
- Accoucher à domicile
- Positions pour accoucher
- L'épisiotomie
- Role de la sage femme
- Accoucher par le siege
- Perdre les eaux
- La révision utérine
- L'éclampsie
- Accoucher de jumeaux
- Ne plus avoir peur d'accoucher
- Accouchement par voies naturelles
- La naissance
- Premiers examens de bébé
- Les premiers soins
- Prématurité
- La contraception
- Mes journées à la maternité
- Première nuit avec bébé
- Gérer les visites des proches
- La consultation post-natale
- Le syndrome du baby blues
- J'allaite ou pas?
- Reconnaitre son enfant, les droits et devoirs
- Le retour de couches
- Avoir un enfant différent
- Un bébé toute seule
- Don de lait et lactariums
- La fente labio-palatine