Vous êtes ici

Les alternatives à la péridurale

alternatives à la péridurale

Les alternatives à la péridurale existent et sont d'ailleurs nombreuses. Efficaces pour certaines, elles permettent de soulager la douleur lorsqu'on choisit d'accoucher sans péridurale. Le point sur les différentes alternatives à la péridurale.

Les alternatives à la péridurale ou le boom des médecines douces

Les alternatives à la péridurale sont nombreuses et font toutes la part belle aux fameuses médecines douces. Comme leur nom l'indique, ces médecines douces permettent de moins ressentir la violence de la douleur lors de l'accouchement. Dès lors, choisir parmi ces différentes alternatives à la péridurale peut être gage de sérénité et d'apaisement quand vient le jour J. C'est en tout cas à chacune de trouver celle qui lui correspond le mieux.

Alternatives à la péridurale et acupuncture

Parmi les alternatives à la péridurale les plus fréquemment utilisées par les femmes enceintes figure l'acupuncture. Cette technique est par ailleurs utilisée en cours de grossesse pour soulager certains maux comme le reflux gastrique, les difficultés de sommeil ou les problèmes de dos.

L'acupuncture une alternative efficace

Il s'agit pour le pratiquant de poser des aiguilles sur les différents points d'acupuncture du corps. La pose de ces aiguilles permet d'agir sur les influx nerveux. Il est prouvé que dans les alternatives à la péridurale, l'acupuncture est relativement efficace.
Elle n'enlève pas la douleur liée aux contractions de travail mais permet grandement de l'atténuer. En outre, l'acupuncture permet aussi de faciliter l'ouverture du col de l'utérus lorsque la grossesse est pratiquement à son terme. L'acupuncture aurait aussi des effets pour réduire la durée de la délivrance.

L'homéopathie comme autre alternative à la péridurale

Les alternatives à la péridurale mettent également en avant le rôle clé de l'homéopathie. Si le traitement homéopathique ne joue pas directement sur la douleur, il influe sur l'état moral de la femme enceinte, lui permettant de réduire son stress le jour J.

L'homéopathie facilite le travail

L'homéopathie en revanche permettrait d'écouter le travail et de faciliter la dilatation du col de l'utérus. Avantage à choisir l'homéopathie comme alternative à la péridurale : elle s'utilise sans aucun danger pour la patiente et n'a aucun effet secondaire.

Autre alternative à la péridurale : l'ostéopathie

L'ostéopathie est en effet une médecine douce qui permet de jouer sur la mobilité du bassin et la colonne vertébrale. L'ostéopathie se révèle une alternative à la péridurale car elle peut aussi avoir une incidence sur la tonicité du périnée et soulager les spasmes utérins.

Les autres alternatives à la péridurale

Parmi les autres alternatives à la péridurale : le yoga, la sophrologie ou l'hypnose.

Le yoga

Le yoga permet de se déstresser, de prendre conscience de son corps et donc le jour J de mieux être en capacité pour maîtriser les douleurs liées aux contractions de travail. Le yoga est aussi par la nature de ses exercices une excellente méthode pour préserver le périnée lors de l'accouchement.

La sophrologie

La sophrologie, quant à elle, joue sur la respiration et la visualisation d'images positives durant l'accouchement. Elle place alors la maman dans un état de bien-être qui lui permet de gérer les douleurs. C'est une bonne alternative à la péridurale.

L'hypnose

Enfin, l'hypnose peut également s'avérer une alternative efficace au moment de l'accouchement. L'idée ici est de déconnecter la maman pendant un temps. Le corps qui souffre n'est plus ressenti par la maman. De même, l'angoisse disparaît au profit de la sérénité. Attention, l'hypnose nécessite une préparation en amont, d'autant que le jour J, c'est la maman qui s’hypnotise elle-même.

La piscine

Enfin, dernière alternative à la péridurale : la piscine. En effet, être dans l'eau le jour de son accouchement offre les conditions optimales pour bien vivre son accouchement. L'eau a un pouvoir de relaxation, de détente des muscles corporels et soulage les tensions dans le bas du dos.

Les gaz analgésiques

Citons enfin les gaz analgésiques ou gaz hilarants. A base de protoxyde d'azote, il permet, via l'application d'un masque sur le visage de la maman, de moins ressentir les douleurs liées aux contractions et reste sans danger pour la mère ou l'enfant.

Les alternatives à la péridurale sont donc nombreuses et variées. a vous de choisir celle qui vous correspond le mieux. Un conseil : testez-en plusieurs pour prendre la bonne décision et être fin prête le jour J !

Par enceinte.com

Mis à jour le 23 Octobre 2016