Vous êtes ici

Syndrome des ovaires polykystiques - kyste aux ovaires

ovaire polykystique kyste aux ovaires

Le syndrome des ovaires polykystiques touche 5 à 10% des femmes en âge de féconder. C'est un phénomène qui se caractérise par différents symptômes. Si ses causes sont difficilement explicables, en revanche, on sait que le syndrome des ovaires polykystiques peut engendrer des difficultés à concevoir naturellement et donc des problèmes d'infertilité à long terme. Il existe aussi cependant des moyens de prévenir ce problème.

Le syndrome des ovaires polykystiques en question

ovaires polykystiques - kystes aux ovaires pas d'ovulationLe syndrome des ovaires polykystiques est aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal. Ce syndrome se caractérise par une production croissante d'androgènes, les hormones mâles, dans les ovaires.

Dès lors, la production des ovules s'en trouve altérée. En clair, quand l'ovulation a lieu, les ovules prennent la forme de kystes dont le volume va augmenter, entraînant des conséquences sur la santé de la femme.

 


Le syndrome des ovaires polykystiques : des symptômes variés

Une personne souffrant d'ovaires polykystiques va présenter plusieurs symptômes différents. On note ainsi parmi les plus récurrents : l'acné, la pilosité importante, la prise de poids, des troubles des menstruations (irrégularité ou aménorrhée), une peau plus épaisse et brune à certains endroits comme le cou ou les aisselles, une perte des cheveux, de l'anxiété, voire une dépression. Il arrive aussi que le syndrome des ovaires polykystiques donne lieu à une augmentation du taux de sucre dans le sang et donc entraine du diabète.

Les causes du syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques présente des causes non expliquées. Le plus souvent, on met en évidence un déséquilibre hormonal. La surproduction d'insuline serait également une cause expliquant la production en forte quantité d'hormones mâles comme les androgènes.

Comment traiter le syndrome des ovaires polykystiques

alimentation saine et kystes ovariensLa traitement des ovaires polykystiques a pour but de rétablir l'équilibre hormonal. Il va aussi s'agir de traiter les effets dus à un tel syndrome, en clair, venir à bout de la pilosité importante, de l'acné ou de la prise de poids. Dans ce dernier cas, vous pouvez adopter une nouvelle hygiène de vie, misant sur une alimentation saine et un moindre recours aux produits transformés, riches en sucre. Faire du sport aussi peut aider.

Les traitements du syndrome ovaires polykystiques

Enfin, le syndrome des ovaires polykystiques se traite à l'aide de contraceptifs oraux ou de médicaments à base d'antiandrogènes, de médicaments régulateurs de l'insuline dans le sang.
En cas d'infertilité avérée, un traitement inducteur de l'ovulation ou une intervention chirurgicale plus invasive vont permettre de rétablir une ovulation normale et donc de concevoir naturellement. Enfin, si le syndrome des ovaires polykystiques empêche clairement de tomber enceinte, on peut aussi recourir à une technique de procréation médicale assistée. En cas de forte pilosité, misez sur des traitements faciaux pratiqués en institut et souvent remboursés par la sécurité sociale si liés au syndrome des ovaires polykystiques.

Quels sont les risques liés au syndrome des ovaires polykystiques

On note un risque accru de cancer du sein, de l'endomètre, de diabète gestationnel ou de maladies cardio-vasculaires. Les personnes présentant des ovaires polykystiques vont aussi avoir plus de risque de faire des fausses couches, des hémorragies utérines. L'apnée du sommeil a également été mise en évidence.

Par enceinte.com