Vous êtes ici

23ème semaine de grossesse

23 semaines de grossesse

Semaine 23 de grossesse : 25 SA

La 23ème semaine de grossesse ou 25 semaines d'aménorrhée est sans doute celle où les hormones de grossesse font le plus parler d’elles. Changements d’humeur, sudation excessive, problèmes de sommeil, autant de petits tracas qui sont un lot quotidien à ce stade de la grossesse. 

Une vingt troisième semaine de grossesse sous le signe de…l’essoufflement

Et oui, lors de cette vingt troisième semaine, je rejette deux fois plus de dioxyde de carbone, en fait, je respire pour moi et pour mon bébé. Du coup, je suis aussi deux fois essoufflée que d’habitude. Et si mon compagnon se plaint de mes ronflements, c’est normal ! Ma thyroïde étant hyperactive à ce stade, ma chaleur corporelle augmente en conséquence et il n’est pas rare que je transpire beaucoup.
Côté digestion, c’est pas le Pérou non plus, la taille de mon utérus a déplacé mon estomac, mes côtes et mon diaphragme. Vive le reflux gastro-oesophagien et la digestion lente ! Enfin, mes seins me font plus mal, normal, ils se préparent à la lactation. Si j’ai parfois de légères contractions, pas de panique, c’est mon utérus qui s’entraîne pour le jour J. Et si mes gencives saignent, j’en profite pour une visite de contrôle chez le dentiste.

Semaine 23 de grossesse rencontre avec un sacré joueur

Comme j’ai envie d’être un bébé intelligent, je structure les cellules nerveuses de mon cerveau. Je bouge toujours autant et j’ai encore grossi et grandi : 700 grammes pour 28 centimètres. Les prémices de mes dents ont fait leur apparition. Mes yeux et mes paupières sont terminés. Je passe le plus clair de mon temps à dormir. Mes jeux préférés : sucer mon pouce, attraper mes pieds, mettre mes main sur mes lèvres, pédaler. 

Mon pense-bête de future maman pour la 23 ème semaine de grossesse

Pour une fois, pas grand chose à penser et pas d’échéance médicale ou administrative. Tant mieux, j’en profite donc pour compléter la future garde-robe de bébé ou penser à la décoration de sa chambre.

Si je souffre d’infections urinaires ou de crises d’herpès génital, je prends vite rendez-vous avec mon médecin. 

Si j’ai mal au dos, je change de chaussure au profit de petites ballerines ou je mise sur un coussin ergonomique. 

Pour mes problèmes de sommeil, je mise sur l’homéopathie ou bien je fais quelques séances d’acupuncture. Je change aussi mon alimentation. Par exemple, j’évite le café, le thé ou le chocolat avant d’aller me coucher et opte pour des tisanes au tilleul ou à la camomille. Je continue à boire beaucoup et à privilégier des aliments riches en fer. 

Par enceinte.com

Mis à jour le 23 Novembre 2016